Cerca

Vatican News
Messe à Cuba pendant le voyage du Pape François en 2015. Messe à Cuba pendant le voyage du Pape François en 2015.  

Cuba: le Pape François encourage «l'équilibre du monde»

La quatrième conférence internationale «Pour l'équilibre du monde» s'est ouverte à La Havane. Dans un message envoyé aux participants, François salue et encourage les participants dans leur dialogue.

La quatrième conférence internationale «Pour l'équilibre du monde» s'est ouverte ce lundi 28 janvier au palais des congrès de La Havane, la capitale cubaine. Un évènement interculturel qui rassemble 650 personnes représentant pas moins de 65 pays. Lors de cette conférence qui se tient jusqu'au 31 janvier, l'accent est mis sur le dialogue entre les cultures, mais aussi sur les défis des mouvements sociaux, l'engagement en faveur de la paix ou la lutte contre les discriminations. 

Le Saint-Siège a tenu à participer à cet évènement qui reprend une expression du poète José Marti, véritable "héros national" sur l'île cubaine. Le Pape François a ainsi envoyé Mgr Vicenzo Paglia, président de l'Académie pontificale pour la Vie, qui a prononcé une allocution sur le thème «les défis du futur et la vie de la communauté humaine». Mgr Paglia a également transmis aux participants un message du pape François dans lequel le Saint-Père salue l'esprit de cette conférence. «L'objectif est d'unir les volontés qui contribuent, à travers un dialogue fécond, à renforcer les liens de fraternité entre les nations».

Les racines chrétiennes de l'engagement pour l'homme et l'environnement

«Face aux évènements qui mettent aujourd'hui en péril l'équilibre de la civilisation - peut-on lire dans ce message en espagnol - les hommes de bonne volonté devraient s'unir et se rencontrer autour d'initiatives de ce genre, dans un cadre de pluralité, pour réaliser une authentique promotion humaine».

Dans ce message, le Pape cite également son encylique Laudato Si : «que ceux qui sont engagés dans la défense de la dignité des personnes puissent trouver dans la foi chrétienne les raisons les plus profondes de cet engagement». François rappelle à ce titre sa vision d'une écologie intégrale où respect de la planète et de la vie humaine sont intrinsèquement liés, tant et si bien que la lutte pour la préservation de l'environnement ne peut aller de paire qu'en cherchant les causes des dégâts humains et sociaux.

Le Souverain Pontife espère que les journées de travail de cette conférence internationale permettront d'atteindre «une civilisation toujours plus fraternelle» et encourage tous les participants à «chercher des alternatives efficaces autour de la pensée de José Marti», «homme de lumière» comme l'avait défini saint Jean-Paul II lors de son voyage à Cuba en 1998. 

29 janvier 2019, 18:14