Recherche

Vatican News
Le Pape François recevant les prélats de la Rote Romaine. Le Pape François recevant les prélats de la Rote Romaine.   (Vatican Media)

Le Pape à la Rote Romaine: «Unité et fidélité sont les forteresses du mariage»

L’année judiciaire s’est ouverte ce mardi au Vatican. A ce titre, le Pape François a reçu en audience les membres de la Rote Romaine, un rendez-vous traditionnel pour faire le point sur le travail de ce tribunal ecclésiastique chargé de traiter les questions matrimoniales.

Olivier Bonnel-Cité du Vatican

«La société dans laquelle nous vivons est toujours plus sécularisée, et ne favorise pas la croissance de la foi», a relevé le Pape au début de son discours aux prélats de la Rote, avec pour conséquences que les fidèles catholiques ont des difficultés à témoigner un style de vie selon l’Evangile, en ce qui concerne aussi le sacrement du mariage. Dans ce contexte, il est nécessaire que l’Église, dans toutes ses articulations, agisse pour offrir un soutien spirituel et pastoral adapté» a expliqué François.

Le Pape a rappelé que la mission des membres de la Rote se fondait sur deux «forteresses» : l’unité et la fidélité qui sont l’essence-même de l’Église du Christ.
Au-delà de leur simple dimension spirituelle et théologique, a poursuivi le Pape, l’unité et la fidélité sont deux valeurs importantes et nécessaires, non seulement entre époux, mais en général dans les rapports interpersonnels et sociaux.

«L’unité et la fidélité, ces deux biens inaliénables et constitutifs du mariage, sollicitent l’action pastorale de l’Église, a expliqué le Saint-Père, en particulier des évêques et des prêtres, pour accompagner la famille dans les diverses étapes de sa formation et de son développement» .

Une coresponsabilité dans la préparation au mariage 

François a aussi rappelé la nécessité d’une préparation au mariage qui recouvre trois dimensions : lointaine, proche et permanente. Si les responsables de cette formation restent avant tout les pasteurs, le Pape plaide aussi pour une plus grande participation de la communauté ecclésiale dans ce cheminement, qu’ils puissent être «coresponsables de cette pastorale, sous la conduite de l’évêque diocésain et du prêtre de la paroisse».

Pour comprendre cette nécessité pastorale, le Pape a rappelé les figures d’Aquila et Priscille, qui furent des compagnons fidèles de saint Paul. Ce couple de riches Romains a été précieux dans la mission apostolique de Paul.

«Demandons ainsi à l’Esprit Saint de donner aujourd’hui aussi à l’Église des prêtres capables d’apprécier et valoriser les charismes des époux avec la foi robuste et l’esprit apostolique d’Aquila et Priscille» a dit François.

L’importance de la Parole de Dieu

Le soin pastoral et permanent de l’Église pour le bien du mariage et de la famille demande plusieurs outils, a poursuivi le Saint-Père : d’abord l’enracinement dans la Parole de Dieu, à travers la Lectio Divina, la célébration des sacrements, la participation aux groupes de familles et aux services caritatifs et l’ouverture aux plus nécessiteux.

Les époux qui vivent leur mariage dans l’unité généreuse et l’amour fidèle, en se soutenant mutuellement avec la Grâce du Seigneur sont aussi une aide pastorale précieuse pour l’Église a encore expliqué le Pape, qui a loué «cette fidélité silencieuse», qui ne fait pas de bruit, contrairement aux scandales des divorces et séparations largement répercutés.

«La bonne nouvelle est que la fidélité est possible, parce qu’elle est un don, a précisé François, que ce soit à travers les époux ou dans le sacerdoce».
Le Pape a enfin rappelé aux prélats de la Rote combien leur interprétation du droit matrimonial était au service du salut des âmes et de la foi des époux.
 

29 janvier 2019, 12:05