Recherche

Vatican News
Le Pape saluant les fidèles lors de l'Angélus du 6 janvier 2019. Le Pape saluant les fidèles lors de l'Angélus du 6 janvier 2019.  (Vatican Media)

Angélus de l’Épiphanie: se laisser guider par l’étoile

Depuis la fenêtre du Palais apostolique, le Pape est revenu sur le sens de l’Épiphanie, devant des milliers de fidèles rassemblés sur la Place Saint-Pierre, dimanche 6 janvier 2019.

Cyprien Viet – Cité du Vatican

«Aujourd'hui, la solennité de l'épiphanie du Seigneur est la fête de la manifestation de Jésus, symbolisée par la lumière», a expliqué François, en reprenant la symbolique développée dans son homélie quelques instants plus tôt. «Dans les textes prophétiques, cette lumière est promise. En fait, Isaïe se tourne vers Jérusalem avec ces mots : "Lève-toi, couvre-toi de lumière, car ta lumière vient, la gloire de l'Éternel resplendit sur toi". Cette invitation, aujourd’hui, a également une résonance pour nous qui avons célébré le Noël de Jésus et nous encourage à nous laisser atteindre par la lumière de Bethléem. Nous aussi, nous sommes invités à ne pas nous arrêter aux signes extérieurs de l’événement, mais à en repartir pour suivre notre parcours d’hommes et de croyants dans la nouveauté de la vie», a-t-il insisté.

 

Contrairement à Hérode et aux scribes, qui avaient peur de perdre le pouvoir et pensait d’abord à leur intérêt personnel, les Rois mages «se laissent guider par l'étoile et font face à un long et risqué voyage pour arriver à destination et connaître la vérité sur le Messie. Ils étaient ouverts à la "nouveauté" et à eux se révèle la plus grande et la plus surprenante nouveauté de l'histoire: Dieu fait homme. Les mages se prosternent devant Jésus et lui offrent des cadeaux symboliques: or, encens et myrrhe; parce que la recherche du Seigneur implique non seulement la persévérance sur le chemin, mais aussi la générosité du cœur. Et finalement, ils sont rentrés "dans leur pays" (v. 12), portant en eux le mystère de cet humble et pauvre roi; et on peut imaginer qu'ils ont raconté à tous l'expérience vécue: le salut offert par Dieu en Christ est pour tous les hommes, proches et lointains.»

«Nous aussi, laissons-nous illuminer par la lumière du Christ qui vient de Bethléem, a exhorté François. Ne permettons pas à nos peurs de fermer notre cœur, mais ayons le courage de nous ouvrir à cette lumière douce et discrète. Ensuite, comme les mages, nous connaîtrons "une très grande joie" que nous ne pourrons pas garder pour nous-mêmes», a conclu le Saint-Père, invitant à placer notre chemin sous la protection de Marie.

06 janvier 2019, 12:33