Cerca

Vatican News
Audience entre le Pape François et les donateurs de l'arbre de Noël et de la crèche, le 7 décembre 2018 Audience entre le Pape François et les donateurs de l'arbre de Noël et de la crèche, le 7 décembre 2018   (Vatican Media)

La crèche et le sapin, «symboles fascinants de Noël» pour le Pape

La crèche et le sapin installés Place Saint-Pierre sont inaugurés ce vendredi 7 décembre à 16h30. En fin de matinée, le Pape François a reçu en audience les donateurs de ces deux incontournables symboles de Noël.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Cette année, la crèche sort de l’ordinaire. Les traditionnels santons ont laissé place à une monumentale sculpture de sable : une Nativité réalisée à partir de 700 tonnes de sable des Dolomites, grâce au talent de quatre sculpteurs. Le sapin quant à lui vient de la forêt de Cansiglio, dans la province italienne de Pordenone.

Le Pape a d’abord remercié les représentants de ces régions du nord de l’Italie, autorités civiles et religieuses, ainsi que tous ceux ayant contribué aux installations.

Un Dieu qui s'abaisse pour nous élever 

«L’arbre et la crèche sont deux signes qui n’ont jamais fini de nous fasciner», a ensuite affirmé le Pape François devant les donateurs. «L’arbre de Noël avec ses lumières nous rappelle que Jésus est la lumière du monde, il est la lumière de l’âme qui chasse les ténèbres de l’inimitié et laisse place au pardon», a continué le Saint-Père. Un sapin dont la hauteur «symbolise Dieu qui par la naissance de son Fils Jésus s’est abaissé jusqu’à l’homme pour le hisser jusqu’à Lui et l’élever des neiges de l’égoïsme et du pardon», a-t-il précisé.

La crèche quant à elle, est faite de sable, «matériau pauvre» qui «rappelle la simplicité, la petitesse, la fragilité avec laquelle Dieu s’est montré par la naissance de Jésus dans la précarité de Bethléem».

Choisir l’esprit d’enfance

Une petitesse qui ne trompe pas lorsqu’on la regarde à la lumière de l’Évangile : «celui qui est petit est non seulement léger mais aussi libre de tout besoin de paraitre et de toute prétention au succès ; comme les enfants qui s’expriment et qui bougent avec spontanéité», a expliqué le Pape. Une liberté que nous sommes tous appelés à avoir devant Dieu, «la liberté d’un enfant devant son Père».

«L’Enfant Jésus, Fils de Dieu et notre Sauveur, que nous déposons dans la crèche, est Saint en pauvreté, petitesse, simplicité, humilité», a fait remarquer le Saint-Père. Il a enfin souhaité aux donateurs que la crèche et le sapin, «symboles fascinants de Noël, puissent porter dans les familles et les lieux de retrouvailles un reflet de la lumière et de la tendresse de Dieu, pour aider chacun à vivre la fête de la naissance de Jésus»«En contemplant le Dieu Enfant qui dégage de la lumière dans l’humilité de la crèche, nous puissions devenir nous aussi témoins d’humilité, de tendresse et de bonté», a conclu François.

L'arbre et la crèche de la Place Saint-Pierre resteront illuminés jusqu'au dimanche 6 janvier 2019, solennité de l’Épiphanie du Seigneur, qui clôt le temps liturgique de Noël.

07 décembre 2018, 12:11