Cerca

Vatican News
VATICAN-POPE-AUDIENCE Photo d'illustration  (AFP or licensors)

Les anges gardiens, un cadeau du Seigneur aux enfants malades

«Dans la vie, il n’y a pas de difficulté qu’on ne puisse vaincre». Le Pape a tâché de donner de l’espoir à un groupe d’enfants atteints de cancer. Ils sont venus de Pologne à Rome pour lui rendre visite ce vendredi au Vatican.

Pas de discours officiel mais un échange affectueux ce vendredi midi en salle Clémentine. Le Pape François a reçu 62 enfants polonais venus de Wrocław où ils sont suivis dans une clinique oncologique, soignés pour des tumeurs malignes. «Chers enfants, votre chemin dans la vie est un peu difficile, parce que vous devez vous soigner, vaincre la maladie, vivre avec elle. Ce n’est pas facile (…) mais il n’y a pas de difficulté dans la vie qu’on ne puisse vaincre », leur a dit le Pape qui les exhorte à ne pas se décourager. La victoire est différente pour chacun, précise-t-il. «Chacun gagne à sa façon, mais l’idéal est toujours de vaincre, c’est l’horizon pour aller de l’avant».

Les enfants dans ce combat ne sont pas seuls et le Pape a insisté sur la présence à, leurs côtés, de leurs amis et de leur famille. En outre, le Seigneur a donné à chacun un ange gardien pour les accompagner tout au long du chemin, de l’enfance à la vieillesse. Le Pape invite les enfants à s’habituer à parler à leur ange pour qu’il les «protège, leur donne de l’inspiration, et les aide à toujours triompher dans la vie».

Le Pape a enfin remercié les adultes qui prennent soin de ces petits malades et les aide à grandir. Tous ensemble, ils ont récité un Ave Maria en polonais. Enfin, le Pape a pris le temps d’embrasser ses petits visiteurs.

 

30 novembre 2018, 17:08