Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape avec des migrants lors de la messe célébrée à leur intention à la basilique Saint-Pierre, le 6 juillet 2018. Le Pape avec des migrants lors de la messe célébrée à leur intention à la basilique Saint-Pierre, le 6 juillet 2018.  (Vatican Media)

Message du Pape au Forum Social Mondial sur les Migrations

Le Pape François a adressé un message aux participants à ce forum organisé à Mexico sur le thème «Migrer, résister, construire et transformer ». Ce Forum né en 2001 est une initiative vouée à la recherche et à la construction de sociétés plus équitables et attentives à un monde plus solidaire.

Pour créer un changement radical dans nos sociétés, il est nécessaire de refuser «toutes les injustices qui cherchent aujourd’hui leur justification dans la “culture du déchet”, une maladie pandémique du monde contemporain», affirme le Pape dans son message envoyé pour cette réunion qui se tient à Mexico jusqu’au 4 novembre. Cette opposition à la culture du déchet «se propose comme un premier acte de justice, surtout quand elle réussit à donner une voix aux “sans voix”. Et parmi ces derniers, il y a des migrants, des réfugiés, des déplacés, qui sont ignorés, exploités, violentés, et maltraités dans le silence coupable de beaucoup», est-il précisé dans ce message.

Les thèmes du Forum

Ce Forum doit affronter sept thèmes  liés à la migration : les droits humains, les frontières, la défense politique, le capitalisme, le genre, le changement climatique et les dynamiques transnationales. En vertu de cette complexité, le Pape a mentionné l’engagement de la communauté internationale. «La communauté internationale est engagée dans le développement de deux processus de consultation et de négociation, dont l’objectif est l’adoption de deux pactes mondiaux, l’un pour une migration sûre, ordonnée et régulière, et l’autre pour les réfugiés.»

20 points d’action pour les Pactes globaux

Afin de contribuer aux processus ouverts par la communauté internationale, 20 points d’action pour les Pactes globaux ont été préparés par la Section Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral. Beaucoup de ces 20 points, comme l’a expliqué le Pape, s’articulent autour des quatre verbes «“accueillir, protéger, promouvoir et intégrer” qui synthétisent la réponse aux défis posés à la communauté politique, à la société civile, et à l’Église par le phénomène migratoire d’aujourd’hui».

La collaboration entre ces différentes institutions est nécessaire «pour améliorer les accords bilatéraux et multilatéraux dans le domaine de la migration, qui soient toujours plus avantageux pour tous : les migrants, les réfugiés, les déplacés, leurs familles, leurs communautés d’origine et les sociétés qui les accueillent. Ceci peut être obtenu seulement à travers un dialogue transparent, sincère et constructif entre tous les acteurs, dans le respect des rôles et des responsabilités de chacun.»

Les encouragements du Pape

En s’adressant en particulier aux organisations de la société civile et aux mouvements populaires, le Pape François, tout en invoquant Notre-Dame-de-Guadalupe, dit vouloir encourager toutes ces organisations «à collaborer dans la diffusion des points des Pactes globaux qui visent à la promotion humaine des migrants et des réfugiés. Ces organisations et ces mouvements sont invités à s’engager à promouvoir une répartition plus équitable des responsabilités dans l’assistance aux demandeurs d’asile et aux réfugiés.»

 

02 novembre 2018, 19:52