Cerca

Vatican News
La Basilique pontificale Saint Nicolas de Bari La Basilique pontificale Saint Nicolas de Bari 

Lettre du Pape pour les 50 ans de la basilique pontificale de St Nicolas de Bari

Le Pape François a envoyé une lettre à Mgr Francesco Cacucci, archevêque de Bari-Bitonto, à l’occasion du 50e anniversaire de l’élévation de la basilique de Saint Nicolas au rang de basilique pontificale.

C’est en 1968 que le saint Pape Paul VI décida d’élever ce haut-lieu de pèlerinage au rang de basilique pontificale, instituant de fait un lien privilégié avec le Saint-Siège. Construite en 1089, elle abrite les précieuses reliques de Saint Nicolas de Myre, vénéré tant par les catholiques que par les orthodoxes. Ce lieu sacré «de foi, de prière, de rencontre et de dialogue», a donc, comme le souligne le Pape François, favorisé «le mouvement œcuménique». Au cours de ces années, «la Basilique (…) a su bien manifester sa vocation spécifique qui est de donner une impulsion au chemin de l’unité des chrétiens». Le Souverain Pontife affirme avoir lui-même constaté les fruits «de l’activité liturgique, pastorale, culturelle et œcuménique» de ce lieu lors de sa visite en juillet dernier, à l’occasion de la journée de prière et de réflexion sur les communautés chrétiennes d’Orient.

Le Pape engage tous ceux qui sont impliqués dans la direction pastorale de cette basilique à poursuivre leur service «avec un esprit de collaboration et une ardeur apostolique renouvelée», afin d’aider au mieux les nombreux pèlerins à en redécouvrir «l’importance spirituelle».

François souhaite également que cet anniversaire stimule la recherche historique sur la basilique pontificale et la figure de Saint Nicolas, ainsi que la théologie œcuménique. «Que la réflexion scientifique (…) puisse se rapprocher de la piété, de la liturgie et de la dévotion au saint, en apportant une contribution valide aux relations œcuméniques entre communautés catholiques et orthodoxes».

En 2017, dans le sillage de la rencontre historique entre le Pape François et le Patriarche de Moscou Kirill, les reliques de Saint Nicolas avaient été exceptionnellement transférées en Russie pour 2 mois. Accueillies avec tous les honneurs, exposées à Moscou et à Saint-Pétersbourg, elles avaient drainé des millions de Russes venus vénérer avec grande dévotion le saint évêque de Myre, dont le culte est très répandu dans le pays.

24 novembre 2018, 12:00