Cerca

Vatican News
Le Pape et Enzio Bianchi, fondateur du Monastère de Bose, le 23 juin 2018 Le Pape et Enzio Bianchi, fondateur du Monastère de Bose, le 23 juin 2018 

Le Pape salue la présence féconde de la communauté de Bose

Le Pape a envoyé une lettre à Enzo Bianchi, fondateur du Monastère de Bose, à l’occasion du 50ème anniversaire de la communauté monastique dont la mission a su se distinguer notamment en raison de son esprit d'accueil et de son engagement pour l’unité des églises chrétiennes.

Emmanuela Campanile – Cité du Vatican

Quand Enzo Bianchi a souhaité donner vie à une communauté monastique en 1965, Bose est seulement une zone abandonnée de la commune de Magnano  dans le Piémont, au nord-est de l’Italie. En 1968, rejoint par de premiers frères et de premières sœurs, Enzo Bianchi écrit la règle de la communauté. Aujourd’hui, 50 ans plus tard, le monastère de Bose compte quelque 90 moines qui représentent «une présence féconde dans l’Église et dans la société en raison de leur forme de vie communautaire spécifique, qui a émergée des orientations du Concile Vatican II», comme l’écrit le Pape François à l’occasion de cet anniversaire.

Dialogue et hospitalité

Dans sa lettre adressée à Enzo Bianchi, fondateur du monastère, le Pape évoque «les simples débuts» de la communauté, devenus «une mission significative qui a favorisé le renouvellement de la vie religieuse, interprétée comme Évangile vécu dans la grande tradition monastique». Le Pape salue en particulier l’engagement de Bose pour le dialogue : «Au sein de ce courant de grâce, votre communauté s’est distinguée en raison de ses efforts pour préparer la voie de l’unité des églises chrétiennes, en devenant un lieu de prière, de rencontre et de dialogue entre les chrétiens, en vue d’une communion de foi et d’amour pour laquelle Jésus a prié».

Le Pape se félicite également de l’hospitalité propre à cette communauté. Elle offre «un accueil de tous sans distinction, croyants et non-croyants ; une écoute attentive de ceux qui sont en quête de confrontation et de consolation ; un service de discernement pour les jeunes à la recherche de leur rôle dans la société».

Des témoins de l’amour évangélique

Face aux défis contemporains, le Pape encourage aujourd’hui les moines de la communauté de Bose à être, toujours plus, des témoins de l’amour évangélique «entre vous, en vivant une authentique communion fraternelle qui représente le signe, pour l’Église et la société, de la vie à laquelle vous êtes appelés. Que les anciens de la communauté encouragent les jeunes, et que les jeunes se chargent des anciens, trésors précieux de sagesse et de persévérance». Ainsi assure le Pape, «vous pourrez vivre avec grandeur de cœur également avec les autres, en particulier avec les plus pauvres (en manque) d’espérance».

Pour le Pape, cet anniversaire doit être une opportunité pour que les frères et sœurs de la communauté puissent méditer sur la mission qu’ils ont embrassé. Il espère que cette date anniversaire soit «un moment de grâce» pour tous ses membres, un temps pour méditer plus intensément sur leur appel et leur mission, en s’en remettant à l’Esprit Saint pour avoir la force et le courage de poursuivre avec confiance leur chemin. Le Pape les accompagne de ses prières afin qu’ils puissent persévérer dans leur intuition initiale, «pour que la sobriété de leur vie soit un témoignage lumineux de la radicalité évangélique et que la vie fraternelle dans la charité soit le signe qu’ils sont une maison de communion où tous peuvent être accueilli comme Christ en personne».

 

12 novembre 2018, 13:55