Version Béta

Cerca

Vatican News
Une collecte d'eau potable dans la ville du Cap, en Afrique du Sud. Une collecte d'eau potable dans la ville du Cap, en Afrique du Sud.   (AFP or licensors)

Le Pape François: «Le manque d'accès à l'eau est une honte pour l'humanité»

“La gouvernance d’un bien commun: l’accès à l’eau pour tous”, était le thème d’une conférence internationale le 8 novembre à l’université Pontificale Urbanienne de Rome. Un message du Pape a été lu à cette occasion dans lequel le Saint-Père invite à la responsabilité.

Olivier Bonnel-Cité du Vatican

Cette conférence était organisée par le dicastère pour le développement humain intégral en collaboration avec quatre ambassade près le Saint-Siège parmi lesquelles la France. Selon ses organisateurs, son objectif était triple: évaluer les progrès et impasses dans l'accès à l'eau, souligner la conception de l'eau comme bien commun essentiel à la vie et apporter une contribution utile dans les débats et réunions internationales à venir concernant l'eau. 

Dans son message adressé aux participants, le Pape François rappelle combien tant de personnes dans le monde ne peuvent avoir une vie digne en raison d’un manque d’accès à l’eau.
Le Pape se désole que dans de nombreux pays la population n’aie pas accès à l’eau alors que les armes ne manquent pas et contribuent à détériorer la situation. «La corruption et les intérêts d’une économie qui exclut et qui tue prévalent trop souvent sur les efforts qui, de manière solidaire devraient garantir l’accès à l’eau» déplore-t-il.

L’Église engagée dans l’accès à l’eau

«J’espère que les participants qui interviennent et participent à ce colloque puissent dans leurs environnements respectifs, professionnels et politiques, partager l’urgence, la volonté et la détermination nécessaire» souligne aussi le Pape dans son message, rappelant que «Le Saint-Siège et l’Église sont engagés à favoriser l’accès à l’eau potable à tous».

François s’alarme aussi des statistiques dramatiques de la soif dans le monde et du fait que de nombreuses personnes tombent encore malades en raison d’une eau de mauvaise qualité, «une énorme honte pour l’humanité du XXI ème siècle» écrit-il.

Le Pape, qui rappelle les propositions déjà dessinées dans son encyclique Laudato Si salue également les efforts de nombreux acteurs pour garantir l’accès à l’eau à tous, que ce soit par les infrastructures ou l’éducation.

Dimension symbolique et culturelle de l’eau

Dans son message, il invite également à envisager la question sur un plan anthropologique : le manque d’accès à l’eau est en effet une atteinte à la dignité humaine. Aussi, faut-il voir la question à la lumière de l’Évangile, seul voie pour moyen pour atteindre le bien commun de la famille humaine.

François encourage enfin les participants du colloque à s’interroger sur la dimension spirituelle et culturelle de l’eau, importante dans les diverses traditions religieuses.
La première session de la conférence était d’ailleurs consacrée au thème «culture et spiritualité» avec des témoignages venus d’Afrique ou encore d’Inde, après un exposé du père Bruno-Marie Duffé, secrétaire du dicastère pour le développement humain intégral sur «la spiritualité biblique et le symbolisme de l’eau dans les Écritures».

 

08 novembre 2018, 15:22