Cerca

Vatican News
L'inauguration de l'Année académique à l'université du Latran, ce lundi 12 novembre 2018. L'inauguration de l'Année académique à l'université du Latran, ce lundi 12 novembre 2018. 

Le Pape encourage une formation en "Sciences de la Paix"

Au lendemain de la commémoration de l’Armistice ce 1918, le Pape a adressé un message à l’occasion de l’ouverture de l’Année académique de l’Université du Latran, dans lequel il salue le lancement d’une formation en “sciences de la paix”. Dans ce texte adressé au cardinal-vicaire du diocèse de Rome, Angelo de Donatis, François revient sur les axes centraux de la construction de la paix.

Cyprien Viet - Cité du Vatican

Le Pape François rend hommage dans ce texte aux nombreux efforts déployés par l’Église dans son histoire mais aussi dans le présent, pour soutenir «un chemin de paix, fruit de ce dialogue authentique capable d’éteindre la haine, d’abandonner les égoïsmes et l’auto-référentialité, de surmonter les désirs de pouvoir et d’exploitation des plus faibles et des derniers».

Il met en avant un certain nombre de démarches à encourager pour sortir des logiques conflictuelles: les «moyens de conciliation», les différentes «formes de justice de transition», ou encore des garanties de développement durable vouées à la  protection et au soin de la création sont des outils intéressants pour développer la résolution pacifique des conflits, et c’est ce que la diplomatie du Saint-Siège promeut dans ses différents cadres d’intervention, a précisé le Pape.

Promouvoir un «humanisme intégral»

Le monde universitaire à un rôle central pour promouvoir cet «humanisme intégral» et contribuer au «renouvellement culturel» auquel le monde aspire. Les “Sciences de la Paix” doivent donc s’incarner dans une logique transdisciplinaire et interdisciplinaire, en mettant en jeu l’histoire, le droit, la philosophie ou encore la théologie. François espère donc que de nombreux prêtres, consacrés et laïcs pourront suivre ce cursus pour que l’Église catholique soit un facteur de paix et de transformation de la société dans les années à venir.

Le Pape a particulièrement mis en avant le rôle de «hérauts de la paix» joué par ses saints prédécesseurs Jean XXIII et Paul VI, qui ont beaucoup contribué au développement de la prise en compte de ce thème de la paix dans le magistère pontifical.

À noter que ce message a été lu par Mgr Edgar Peña Parra, le nouveau Substitut de la Secrétairerie d'État, dont c'était la première intervention publique depuis sa prise de fonctions le 14 octobre dernier. 

 

 

12 novembre 2018, 12:42