Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape François rencontre les prêtres du diocèse de Créteil, le 1er octobre 2018. Le Pape François rencontre les prêtres du diocèse de Créteil, le 1er octobre 2018.  (Vatican Media)

Le Pape François reçoit les prêtres du diocèse de Créteil

Les prêtres du diocèse de Créteil et leur évêque, Mgr Michel Santier, sont à Rome jusqu’au 5 octobre. Ce lundi, au premier jour de leur voyage, le Pape François les a reçus au cours d’une audience privée. Le Saint-Père a rappelé l’importance du témoignage du prêtre, notamment pour permettre «à des jeunes d’accueillir l’appel du Seigneur au sacerdoce ou à la vie consacrée».

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

Devant Mgr Santier et les prêtres du diocèse de Créteil, le Pape François a consacré la majeure partie de son discours au ministère sacerdotal. Un thème qui trouve des échos dans l’actualité de l’Église universelle et celle de l’Église du Val-de-Marne, département de la région parisienne, en réflexion sur l’organisation de son diocèse.

Vivre humblement son ministère, malgré les «vents contraires et violents»

«Nous vivons dans un contexte où la barque de l’Église est confrontée à des vents contraires et violents, à cause notamment des fautes graves commises par certains de ses membres», a déclaré d’emblée le Pape François lors de l’audience privée. Le Saint-Père a cependant rappelé «l’humble fidélité au quotidien du ministère que le Seigneur permet de vivre à la grande majorité de ceux qu’il a donnés comme prêtres à son Église». De cette manière, le prêtre est appelé à  «témoigner de la force de la Résurrection dans les blessures de ce monde», pour aider les fidèles à devenir «missionnaires, témoins de la joie de l’Évangile». Le prêtre doit demeurer un pasteur, conscient d’être un homme pardonné : «en répondant à l’appel du Seigneur, nous n’avons pas été consacrés par le don de l’Esprit pour être des "superhéros"», a assuré le Pape à ses frères.

Réfléchir à l’avenir du diocèse sous la conduite de l’Esprit Saint

Parmi les thèmes sur lesquels travailleront les prêtres et leur évêque lors de ce voyage à Rome figure la révision de l’organisation du diocèse. Le Pape François leur a donné quelques conseils pour cette démarche : «n’ayez pas peur de regarder les blessures de notre Église, non pas pour vous lamenter, mais pour aller jusqu’à Jésus-Christ», «demandez avec insistance à l’Esprit Saint de vous guider et de vous éclairer pour qu’il vous aide, dans l’exercice de votre ministère, à rendre l’Église de Jésus-Christ aimable et aimante, selon la belle expression de la Vénérable Madeleine Delbrêl». L’objectif principal étant la proximité du prêtre avec tous, «dans un contexte de pauvreté et de pénurie».

Vivre le ministère comme un témoin d’espérance et de joie

Un autre thème au programme des réflexions du groupe présent à Rome jusqu’au 5 octobre prochain fait écho au prochain synode :  «la relance de la pastorale des vocations aux ministères et à la vie consacrée». Les prêtres du diocèse de Créteil ont été encouragés par le Pape à «garder leur regard fixé sur Jésus-Christ et à cultiver ce lien particulier qui les unit à Lui, par la prière personnelle, l’écoute de sa Parole, la célébration des sacrements et le service du frère». La qualité de la vie fraternelle doit aussi être particulièrement soignée, afin de favoriser le «service d’une véritable communion missionnaire». De la manière dont vit le prêtre découlent l’authenticité et la beauté du témoignage qui permet «à des jeunes d’accueillir l’appel du Seigneur au sacerdoce ou à la vie consacrée ». Pour vivre en témoin «de cette espérance qui ne déçoit pas» (Cf. Rm. 5,5), en hôte d’une «joie que nul ne peut nous ravir», le Saint-Père a prodigué un dernier conseil à ses frères dans le sacerdoce : «laissez-vous transformer et renouveler par l’Esprit pour reconnaître quelle est cette parole que le Seigneur Jésus veut délivrer au monde par votre vie et votre ministère» (Cf. Exhortation apostolique Gaudete et exsultate, n.24) .

01 octobre 2018, 12:47