Version Béta

Cerca

Vatican News
Rencontre du Pape avec des catholiques polonais, le 10 octobre 2018 Rencontre du Pape avec des catholiques polonais, le 10 octobre 2018  (Vatican Media)

L'hommage du Pape François à saint Jean-Paul II devant les pèlerins de Cracovie

Près de 700 personnes ont rempli ce 10 octobre la salle Paul VI au Vatican : il s’agissait d’un groupe de pèlerins de l’archidiocèse de Cracovie, en Pologne. Au cours de l’Audience privée que leur a accordée le Pape François, la figure de saint Jean-Paul II a été amplement évoquée.

Adélaïde Patrignani – Cité du Vatican

L’archevêque émérite de Cracovie, le cardinal Stanisław Dziwisz, son actuel archevêque, Mgr Marek Jędraszewski, ainsi que d’autres évêques polonais ont d’abord été salués par le Saint-Père.

Les prélats, ainsi que des religieux et de nombreux laïcs ont participé à ce pèlerinage à Rome «pour remercier Dieu pour la vie et le pontificat de saint Jean-Paul II, à l’approche du 40e anniversaire de son élection au trône de Pierre», d’après les explications données par le Pape François au début de son message.

Un hommage rendu au Pape polonais

Le Saint-Père s’est ensuite engagé dans un discours axé sur la figure de saint Jean-Paul II, rappelant toutes les forces déployées par son prédécesseur au service de l’Église. «Saint Jean-Paul II a enrichi l’Église universelle par une grande abondance de dons, dont il a hérité en grande partie du trésor de foi et de sainteté de votre terre et de votre Église», a souligné François.

«Il a reçu de Dieu le grand don de savoir lire les signes des temps à la lumière de l’Évangile, et il l’a fait fructifier au bénéfice du cheminement de son peuple, de votre peuple», lequel «n’a jamais perdu sa confiance en Dieu et la fidélité à sa propre culture enracinée dans l’esprit chrétien», a fait remarquer le Pape.

Saint Jean-Paul II a également cherché à faire de l’Église «un signe de paix, de justice et de développement intégrale pour la famille humaine toute entière». En même temps, il a «toujours souligné la primauté de la grâce et de l’obéissance à Dieu, avant tout calcul humain», a estimé le Pape François.

Un appel à la sainteté

Que signifie ce riche héritage pour les chrétiens d’aujourd’hui, en particulier ses compatriotes ? «Un défi pour être fidèle au Christ et répondre avec un engagement joyeux à l’appel à la sainteté» que le Seigneur adresse à chacun, a expliqué le Saint-Père en conclusion. Puis il a confié tous les pèlerins à la prière de saint Jean-Paul II, avant de leur accorder sa bénédiction.

10 octobre 2018, 17:00