Version Béta

Cerca

Vatican News
Une célébration au sanctuaire marial de Knock, en Irlande. Une célébration au sanctuaire marial de Knock, en Irlande. 

Knock, le sanctuaire marial de l’Irlande, recevra le Pape François le 26 août

Le “Lourdes irlandais”, où débute ce mardi 14 août une neuvaine, sera visité par le Pape à la fin du mois en marge de sa visite en Irlande à l’occasion de la Rencontre mondiale des familles.

Alessandro Gisotti – Cité du Vatican

Quand, dans la matinée du dimanche 26 août, le Pape François visitera le Sanctuaire marial de Knock, il fera un geste que des millions d’Irlandais de toutes générations ont accompli depuis presque un siècle et demi. Le cœur marial de «l’Irlande catholique» bat en effet dans ce petit village situé au nord-ouest de l’île, dans une région liée à saint Patrick, le saint patron de l’Irlande.

L’apparition de Marie au XIXe siècle

C’est le 21 août 1879 que dans le village, sous une pluie torrentielle, 15 personnes de 6 à 75 ans assistèrent à une apparition de la Vierge Marie sur la corniche de l’humble petite église paroissiale. Cas unique dans l’histoire des apparitions mariales reconnues, près d’elle surgirent aussi deux personnes, saint Joseph et saint Jean l’évangéliste. Selon la tradition, les voyants continuèrent à prier sous la pluie durant deux heures sans être mouillés, alors que les trois personnes restaient silencieuses, pour ensuite disparaître.

La foi irlandaise se renforce avec la dévotion mariale

Quelques semaines après cet évènement prodigieux qui avait secoué toute l’Irlande, l’autorité ecclésiastique nomma une commission qui considéra ces témoignages comme «dignes de confiance». Ce fut le début de l’histoire extraordinaire de Knock, dont la visite du Pape François marquera une nouvelle étape, près de 40 ans après la venue de saint Jean-Paul II en 1979. Peu de temps après les apparitions, Knock était devenue un but de pèlerinage incontournable pour les Irlandais, alors sous domination britannique. Actuellement, un million et demi de fidèles s’y rendent chaque année. Des moments importants de l’histoire irlandaise s’y sont produits. En août 1940, 50 000 Irlandais participent au Pèlerinage pour la paix dans le monde et en Irlande. En 1954, à l’occasion de l’Année mariale proclamée par Pie XII, plus d’un million de pèlerins se rendent à Knock, où, par la volonté du Pape, la statue de la Vierge est couronnée.

Un nouveau sanctuaire grâce à Mgr James Horan

Cent ans après les apparitions est érigé un grand sanctuaire qui s’ajoute à la petite église. La première pierre est bénie en 1973 par Paul VI et l’inauguration aura lieu le 18 juillet 1979. L’édifice repose sur 32 piliers, représentant les 32 comtés irlandais. Outre la structure centrale existent cinq chapelles dédiées à Notre-Dame-de-Knock, à saint Joseph, à saint Jean l’évangéliste, au Sacré-Cœur de Jésus et à saint Colomban. Le développement de Knock comme cœur marial de l’Irlande est surtout lié à Mgr James Horan, curé du sanctuaire de 1967 à 1986. Outre le sanctuaire moderne, un aéroport international a été construit sous son impulsion, ce qui lui a valu le surnom de «bâtisseur de Knock».

La Vierge de Knock dans le cœur des immigrés irlandais

«Chaque fois qu’un pèlerin vient dans ce lieu, qui était autrefois un obscur village marécageux du Comté de Mayo, chaque fois qu’un homme, une femme ou un enfant se rend dans la vieille église de l’apparition ou dans le nouveau Sanctuaire de Marie Reine d’Irlande, affirmait Jean-Paul II le 30 septembre 1979, c’est pour renouveler la foi dans le salut qui vient par le moyen de Jésus, qui nous transforme tous en enfants de Dieu et héritiers du royaume des cieux.» Une foi que les enfants de la terre d’Irlande, émigrés partout dans le monde, ont amené avec eux aussi à travers l’image de Knock Muire, «la Colline de Marie», qui veille sur les Irlandais partout où ils sont.

14 août 2018, 12:03