Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape en visite dans une paroisse romaine, le 6 mai 2018. Le Pape en visite dans une paroisse romaine, le 6 mai 2018.  (Vatican Media)

Le Pape rencontrera 70 000 jeunes Italiens ce week-end

La Conférence épiscopale italienne a présenté ce mardi les deux journées de rencontre des jeunes Italiens avec le Pape François, qui se tiendront les samedi 11 et dimanche 12 août.

Luisa Urbani – Cité du Vatican

Alors que des milliers de jeunes sont en pèlerinage à travers l’Italie, en vue de leur rencontre de ce week-end avec le Pape François, une conférence de presse de présentation de ces journées s’est tenue aujourd’hui en Salle Marconi, au Palazzo Pio. Ce rassemblement se déroulera en deux temps, le samedi 11 août au Circo Massimo et le dimanche 12 août sur la place Saint-Pierre. Il s’inscrit dans la préparation au Synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel, qui se tiendra au Vatican en octobre.

L’importance du pèlerinage

«Le pèlerinage est un signe biblique très important», a expliqué le cardinal Gualtiero Bassetti, président de la Conférence épiscopale italienne (Cei), en marge de la conférence de presse. «C’est un chemin intérieur dont chacun a besoin pour exprimer ces potentialités de dons, de nature et de grâce que Dieu lui a donné.» Des jeunes étrangers et immigrés ainsi que des non-croyants participent à cette marche, qui permet donc de se mettre ensemble en mouvement dans une logique inclusive. Outre des lieux de spiritualité, les jeunes en chemin visiteront aussi d’autres zones d’Italie liées à des évènements historiques et actuels.

François, les jeunes et la popularité

Et justement à quelques jours de la rencontre du Pape avec les jeunes et à quelques semaines du Synode, différents sondages ont été publiés, notamment celui de Demos, qui mettent en évidence la baisse de la popularité du Pape, notamment parmi les plus jeunes. «Notre société de consommation, affirme à ce propos le cardinal Bassetti, est habituée à assouvir les besoins des jeunes. Le Pape, avec la Parole de Dieu et son expérience, est en train de donner un pain très consistant à celui qui n’est pas habitué à le manger et donc ne l’apprécie pas. Selon moi, cela doit continuer comme cela, même si sa popularité diminue un peu. L’important est qu’il dise une parole libre».

07 août 2018, 18:11