Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape rendant hommage aux migrants morts en mer, le 8 juillet 2013 à Lampedusa. Le Pape rendant hommage aux migrants morts en mer, le 8 juillet 2013 à Lampedusa.  (Vatican Media)

Le Pape célèbrera le 6 juillet une messe pour les migrants

Une messe est organisée ce vendredi au Vatican, à l'occasion du cinquième anniversaire de la visite du Pape à Lampedusa.

Cyprien Viet - Cité du Vatican

À l'approche du cinquième anniversaire de sa visite à Lampedusa, qui avait eu lieu le 8 juillet 2013, le Pape François célèbrera ce vendredi 6 juillet à 11h en la basilique Saint-Pierre une messe pour les migrants. Selon un communiqué diffusé par la Salle de Presse du Saint-Siège ce mercredi, il s'agira d'un «moment de prière pour les défunts, pour les survivants et pour ceux qui les assistent». Environ 200 personnes sont attendues, parmi lesquelles des réfugiés et des personnes qui en prennent soin. Cette célébration, organisée par la Section Migrants et Réfugiés du Dicastère pour le Service du Développement humain intégral, se tiendra au fond de la basilique, à l'autel de la chaire, et non au maître-autel comme c'est le cas pour les grandes célébrations liturgiques. Bien qu'en petit comité, elle fera l'objet d'une retransmission en direct sur le site de Vatican News.

Cette messe prend un relief particulier compte tenu de l'actualité européenne et italienne particulièrement tendue actuellement autour de cette question des migrants. En Italie, le nouveau gouvernement a décidé d'interdire l'accès des bateaux affrêtés par les ONG de secours aux migrants. En Allemagne, le gouvernement est passé cette semaine tout près d'une implosion en raison de l'opposition du parti de la droite bavaroise, le CSU, à la politique migratoire de la chancelière Angela Merkel. Plusieurs pays comme l'Autriche et la Hongrie ont fait le choix d'une ligne dure, dans un contexte de profondes divisions au sein de l'Union européenne. Les statistiques globales semblent pourtant montrer une diminution des arrivées de migrants en Europe: après le pic d'un million d'arrivées enregistrées en 2015, le chiffre a nettement baissé à 363 000 en 2016 puis 172 000 en 2017. Cette même année, plus de 3100 migrants seraient morts en Méditerranée.

Le Pape François, lui-même fils de migrants italiens en Argentine, n'a eu de cesse, depuis le début de son pontificat, d'appeler à la solidarité avec les migrants et les réfugiés. Et c'est donc à Lampedusa qu'il avait choisi, en juillet 2013, d'effectuer son premier déplacement hors de Rome. L'été dernier, dans la perspective de la Journée mondiale du migrant et du réfugié du 14 janvier 2018, il avait délivré un message "programmatique", développant les trois axes à développer dans l'attitude vis-à-vis des personnes migrantes: «Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer les migrants et les réfugiés».

 

 

04 juillet 2018, 15:50