Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape lors de l'angélus le 22 juillet Le Pape lors de l'angélus le 22 juillet  (AFP or licensors)

Jésus offre le pain de la parole souligne le Pape à l’angélus

Voir, avoir de la compassion et enseigner : ce sont les trois verbes qui caractérisent le pasteur et sur lesquels le Pape François est revenu dans son commentaire de l’Évangile. Sans Jésus, il est impossible de bien s’orienter dans la vie.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

Avant de réciter la prière de l’angélus devant 25 000 fidèles réunis place Saint-Pierre, le Pape François est revenu sur l’Évangile de ce dimanche 22 juillet, celui de Marc (Mc 6,30-34). Jésus pensait pouvoir se reposer dans un lieu désert avec ses disciples. Mais il dut, devant la foule qui les avait précédés, enseigner longuement. Nous aussi, a rappelé le Pape, «nous sommes appelés à imiter ce que fit Jésus», c’est-à-dire à se montrer disponibles pour répondre aux besoins des autres.

Les trois verbes du Pasteur

Dans son récit, Marc utilise trois verbes, qui selon François, sont ceux qui caractérisent le Pasteur : «voir, avoir de la compassion et enseigner». «Le regard de Jésus n’est pas un regard neutre, ou pire, froid et détaché car Jésus regarde toujours avec les yeux du cœur. Et son cœur est si tendre et plein de compassion qu’il sait cueillir les besoins même les plus cachés des personnes» a expliqué le Saint-Père.

Mais il s’agit bien plus d’une simple réaction émotive : «c’est l’attitude et la prédisposition de Dieu envers l’homme et son histoire. Jésus apparait comme la réalisation de la sollicitude et du soin de Dieu pour son peuple».

Pas de miracle, mais de l’enseignement

Jésus offre à la foule affamée et égarée le premier pain, celui de la Parole. «Nous avons tous besoin de la parole de vérité qui nous guide et illumine le chemin. Sans la vérité, qui est le Christ lui-même, il n’est pas possible de trouver la juste orientation de la vie» a affirmé François.

«Quand on s’éloigne de Jésus et de son amour, on se perd et l’existence se transforme en désillusion et en insatisfaction. Avec Jésus à ses côtés, on peut agir avec sécurité, on peut dépasser les épreuves, on progresse dans l’amour vers Dieu et son prochain» a précisé le Pape avant de conclure : «Jésus s’est fait don pour les autres, devenant ainsi modèle d’amour et de service pour chacun d’entre nous»

22 juillet 2018, 13:44