Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape recevant les Verbistes le 22 juin 2018 au Vatican. Le Pape recevant les Verbistes le 22 juin 2018 au Vatican.  (Vatican Media)

Le Pape François reçoit la Société du Verbe Divin

Le Pape François a reçu ce matin en audience les 150 participants au Chapitre général de la Société du Verbe Divin. Les missionnaires de la congrégation sont présents sur les cinq continents.

Debora Donnini – Cité du Vatican

Il faut sortir pour rencontrer les frères exclus de la société, en écoutant le cri de celui qui demande pain et justice. Le Pape a lancé cet appel ce matin aux 150 Verbistes reçus en audience au Vatican à l’occasion du chapitre général de leur congrégation, la Société du Verbe Divin. Il s’agit d’un institut religieux masculin, fondé en 1875 par l’inspiration de saint Arnold Janssen, pour former des missionnaires à envoyer dans le monde. François les a invité à cultiver leur enracinement pour aller vers les frères qui sont «frappés par des intérêts égoïstes» et «abandonnés à leur destin», pour leur faire expérimenter la présence de Dieu «qui vient les rencontrer».

«Là aussi vous êtes envoyés pour réaliser l’esprit des Béatitudes à travers les œuvres de miséricorde ; en écoutant et en répondant au cri de celui qui demande le pain et la justice ; en apportant la paix et la promotion intégrale à celui qui cherche une vie digne ; en consolant et en offrant des motifs d’espérance aux tristesses et aux souffrances de tant d’hommes et de femmes de notre temps… Que ceci soit la boussole qui guide vos pas de frères missionnaires», a exhorté le Pape.

La confiance

Le discours du Pape François aux Verbistes s’est articulé sur trois aspects : la confiance, l’annonce et les frères. Avant tout, le Pape a renouvelé l’appel à ne pas avoir peur, à ne pas poser des obstacles à l’action de l’Esprit, mais à «sortir sans peur, à témoigner de la joie de l’Évangile, qui rend très heureux». Un confiance qui doit être renouvelée chaque jour avec la Parole et les sacrements.

L’annonce

Il est essentiel de proclamer la Parole de Dieu à tous les hommes, «en tout temps et en tout lieu, en utilisant tous les moyens possibles». «Gare à moi si je n’annonce pas l’Évangile» : ces paroles de saint Paul doivent continuer à brûler comme un feu dans le cœur de chaque Verbiste, a rappelé le Pape François. Le fondateur «a pensé à vous», a-t-il pousuivi, comme des missionnaires ad gentes, un «mandat qui ne connait ni confins, ni cultures, parce que le monde entier est terre de mission».

Les frères

Il y a ensuite la question des frères : voir une communauté dans laquelle prêtres, religieux et laïcs se sentent membres d’une famille et s’aiment, c’est «la plus grande évangélisation», a souligné le Pape François, en rappelant aux Verbistes que le monde et l’Église ont besoin de sentir cet amour fraternel.

22 juin 2018, 15:18