Version Béta

Cerca

Vatican News
L'Angélus du dimanche 3 juin 2018. L'Angélus du dimanche 3 juin 2018.  (AFP or licensors)

Angélus: l’Eucharistie comme expérience de la Nouvelle Alliance

En cette solennité du Corpus Domini, célébrée dans de nombreux pays, dont l’Italie, le Pape François est revenu sur le mystère eucharistique lors de l’Angélus du dimanche 3 juin.

«Chaque fois que nous célébrons l'Eucharistie, à travers ce sacrement si sobre et solennel, nous faisons l'expérience de la Nouvelle Alliance, qui réalise pleinement la communion entre Dieu et nous», a d’emblée assuré le Souverain pontife.  

Par la logique de l’Eucharistie, «nous sommes assimilés au Christ, nous recevons son amour en nous, non pas pour le garder jalousement, mais pour le partager avec les autres», a-t-il poursuivi.

Par conséquent, la fête du Corpus Domini est «un mystère d'attraction pour le Christ». Son sacrifice nous enseigne à devenir plus accueillants et disponibles pour ceux qui sont en quête de compréhension, d'aide, d'encouragement, et ceux qui sont marginalisés et seuls, a souligné François.

La présence de Jésus vivant dans l'Eucharistie devient alors, selon le Pape, «une porte ouverte entre le temple et la rue», «entre la foi et l'Histoire», «entre la cité de Dieu et la cité de l'homme».

Enfin, le Saint-Père a rappelé combien cette solennité de la Fête-Dieu, selon son acception française, exprimait «une piété eucharistique populaire» par les nombreuses processions du Saint-Sacrement, dans de nombreux pays. Le Pape, lui-même, participera à la procession du Saint-Sacrement à Ostie, près de Rome, à partir de 18h00 ce dimanche 3 juin, «comme le fit le Bienheureux Paul VI il y a 50 ans».

03 juin 2018, 13:05