Version Béta

Cerca

VaticanNews
Incendie à la zone frontalière entre la Bande de Gaza et Israël, le 16 mai 2018. Incendie à la zone frontalière entre la Bande de Gaza et Israël, le 16 mai 2018.  (ANSA)

Terre Sainte: le Pape dénonce une “spirale de violence”

Lors de l’audience générale de ce mercredi matin, Place Saint-Pierre, le Pape François s’est exprimé au sujet des violences qui ont embrasé la Bande de Gaza lundi. Environ 60 Palestiniens avaient été tués par l’armée israélienne et plus de 2400 blessés lors de manifestations organisées dans le contexte du 70e anniversaire de l’indépendance de l’État d’Israël et de l’inauguration de la nouvelle ambassade des États-Unis à Jérusalem.

«Je suis très préoccupé et peiné par l’escalade des tensions en Terre Sainte et au Moyen-Orient, et par la spirale de violence qui éloigne toujours plus de la voie de la paix, du dialogue et des négociations», a déclaré le Pape François, qui s’était lui-même rendu en Terre Sainte en mai 2014.

«J’exprime ma grande douleur pour les morts et les blessés, et je suis proche, avec la prière et l’affection, de tous ceux qui souffrent. Je rappelle que l’usage de la violence ne mène jamais à la paix. La guerre appelle la guerre, la violence appelle la violence. J’invite toutes les parties en cause et la communauté internationale à renouveler l’engagement pour que prévalent le dialogue, la justice et la paix», a insisté le Saint-Père, avant d’invoquer «Marie, Reine de la paix» et de réciter un Ave Maria avec les fidèles.

Vœux pour le Ramadan

Le Pape François a par ailleurs adressé aux musulmans ses «vœux cordiaux pour le mois de Ramadan qui commencera demain». «Que ce temps privilégié de prière et de jeûne aide à cheminer sur la voie de Dieu, qui est la voie de la paix», a exhorté le Saint-Père.

16 mai 2018, 10:37