Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape avec une jeune du Mozambique, du réseau Scholas Occurentes, le 11 mai 2018. Le Pape avec une jeune du Mozambique, du réseau Scholas Occurentes, le 11 mai 2018.  (ANSA)

Le Pape aux Scholas: "ne piétinez pas vos racines!"

Le Pape François s'est rendu le 11 mai au Palazzo San Callisto dans le Trastevere à Rome pour discuter avec des jeunes du réseau Scholas occurentes.

Le Pape François a rencontré la nouvelle génération des jeunes formateurs et étudiants qui participent à un projet actuellement mis en place par la fondation dans le monde entier. François a profité de l’occasion pour assister à la clôture de la Rencontre internationale de la Jeunesse, toujours organisé par le réseau éducatif, et qui s’est ouvert lundi dernier. Ces journées ont vu la participation d’une centaine de jeunes venus de divers pays : Argentine, Paraguay, Colombie, Mexique, Pérou, Brésil, Haïti, Mozambique, Espagne et Italie.

Durant ce temps de rencontre, le Saint-Père, en vidéo-conférence, a inauguré le nouveau siège de la fondation à Buenos Aires, celui du Mozambique, ainsi qu’un nouveau pôle en Colombie. Ces centres, également ceux de Miami et Mexico, ont présenté au Pape leurs activités visant à promouvoir la culture de la rencontre, le dialogue, l’engagement civil et la dignité de la personne.

Scholas de Colombie et de Buenos Aires

Plusieurs scholas ont pu échanger avec le Pape, toujours par le biais de vidéo-conférence. La première d’entre elles est l’école de Baranquilla, le premier siège de Scholas en Colombie. L’un des élèves a ainsi témoigné de tout ce que le réseau a réalisé dans son pays; un vrai signe d’espérance dans une réalité encore profondément marquée par la violence.

La scholas de Buenos Aires, «un rêve devenu réalité», a ensuite pris le relais. Les jeunes étudiants ont exécuté plusieurs chants à l’intention du Pape. L’institution située en périphérie de la capitale recueille des enfants des rues à travers des activités sportives, en particulier grâce à un projet axé sur le football, qui implique d’anciens joueurs professionnels, sur la base d’un pacte éducatif. Le projet ambitionne de s’étendre à d’autres périphéries argentines.

Le sport au centre du projet

Le sport est également au centre du projet éducatif au Mozambique, où les enfants apprennent le surf pour sortir de leur situation de marginalisés. Mais aussi au Mexique, où les valeurs de discipline et de sacrifice sont transmises via l'association, ainsi qu'aux États-Unis, à Miami, où une école de football pour les femmes a été mise en place.

Le Pape a béni toutes les communautés qui animent et incarnent ces réalités diverses, en répondant à quelques questions de jeunes hommes qui fréquentent ces cinq écoles du réseau.

«Rêvez éveillés»

Le réseau Scholas Occurentes a dû surmonter de nombreux obstacles, a affirmé le Pape, rappelant aux jeunes qu'«ils ne seront capables de planter que s'ils sont bien enracinés».

Il a ensuite exhorté les jeunes à ne pas s'endormir mais «à rêver éveillés», de même qu’ils doivent respecter «les racines et l’identité de leur peuple». «Ne piétinez pas ces racines sinon vous allez tomber», a-t-il prévenus.

Enfin, François a écouté les témoignages de trois jeunes filles qui avaient pris part à la rencontre internationale de la jeunesse étudiante catholique à Rome: l’une de Naples, l’une du Mozambique et l'autre d'Amérique du Sud. Toutes ont décrit avec une émotion sincère, leur expérience de Scholas. Elles ont livré une brève réflexion sur la signification de la beauté et du soin du corps humain.

11 mai 2018, 19:22