Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape répondant aux journalistes sur le vol le ramenant à Rome après son voyage au Pérou et au Chili. A ses côtés, le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, Greg Burke Le Pape répondant aux journalistes sur le vol le ramenant à Rome après son voyage au Pérou et au Chili. A ses côtés, le directeur de la salle de presse du Saint-Siège, Greg Burke   (AFP or licensors)

Abus sexuels: le Pape renvoie ses enquêteurs au Chili

Les enquêteurs du Pape s’apprêtent à retourner au Chili pour poursuivre leur travail sur les abus sexuels commis dans le pays. Le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège, Greg Burke précise que Mgr Charles Scicluna, archevêque de Malte, et Mgr Jordi Bertomeu, officiel de la Congrégation pour la doctrine de la foi partiront « dans les prochains jours » pour le diocèse d’Osorno, « avec l’accord du Pape ».

Marie Duhamel – Cité du Vatican

Quatre mois après leur première visite à New York et dans la capitale chilienne pour réunir des informations sur les dénonciations formulées contre l’évêque d’Osorno, Mgr Juan Barros Madrid, accusé d’avoir couvert les abus sexuels du père Fernando Karadima dont il était proche, les deux enquêteurs du Saint-Siège vont de nouveau traverser l’Atlantique. Ils se rendront cette fois au sud du Chili. Ils iront sans escale dans le diocèse où François nommait Mgr Juan Barros Madrid en 2015, déclenchant un vif émoi à travers le pays. De leur nouvelle mission, on sait qu’elle vise «à aller de l’avant dans le processus de réparation et de guérison des victimes d’abus», pas plus.

Le directeur de la salle de presse du Saint-Siège précise dans la note publiée ce jeudi que le Pape fera parvenir «au président de la Conférence épiscopale du Chili, une lettre rédigée personnellement, adressée à tout le Peuple de Dieu, comme il l’avait promis aux évêques».

Pour l’instant, François n’a pas pris de décision, alors que les évêques chiliens lui remettaient en bloc leur charge pastorale 18 mai dernier. Il faut dire que le Pape s’apprête à rencontrer, pendant trois jours à compter de ce vendredi 1er juin à Sainte Marthe au Vatican, un nouveau groupe de victimes d’abus «de pouvoir, de conscience et sexuels » dans la paroisse du Sacré Cœur d’El Bosque, le quartier chic de Santiago où le père Karadima s’est rendu coupable d’une série d’abus sur mineurs entre 1980 et 2006. Il s’agit de 5 prêtres qui seront accompagnés de deux autres les ayant «soutenus dans leurs parcours juridique et spirituel», ainsi que de deux laïcs «impliqués dans cette souffrance». Le Pape célèbrera avec eux une messe samedi matin à Sainte-Marthe, avant une rencontre en groupe, suivie d’entretiens individuels dans l’après-midi, «dans un climat de confiance et de confidentialité».

31 mai 2018, 17:44