Cerca

Vatican News

Messe de Pâques : le Pape évoque le Dieu des surprises

L’annonce, la hâte et qu’aurais-je fait ? ce sont les trois points abordés par le Pape François dans son homélie improvisée lors de la messe de Pâques, place Saint-Pierre.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

Lors de la messe de Pâques, sur le parvis de la basilique Saint-Pierre, couvert de fleurs, le Pape François a improvisé son homélie revenant sur trois points. Tout d’abord, l’annonce : «le Seigneur est ressuscité». En se rendant au tombeau pour oindre le corps du Christ, les femmes se trouvèrent devant une «surprise». «Les annonces de Dieu sont toujours des surprises parce que notre Dieu est le Dieu des surprises», et ce depuis le début de l’histoire du salut. «La surprise est ce qui émeut le cœur, qui te touche vraiment là où tu ne t’y attends pas» a poursuivi François qui, utilisant le «langage des jeunes», la décrit aussi comme «un coup bas».

La hâte des femmes à annoncer

François est revenu ensuite sur la «hâte». «Les surprises de Dieu nous mettent en chemin, tout de suite, sans attendre». C’est ce qu’ont fait les femmes, puis Pierre et Jean. Ils firent comme les pasteurs la nuit de Noël, ou la Samaritaine. «L’important est d’aller, de courir, pour voir cette surprise, cette annonce». Et cela arrive encore aujourd’hui, partout, dans nos villages et nos quartiers. «Les surprises, les bonnes nouvelles, on les donne toujours comme cela, en se dépêchant» a décrit le Pape. Il n’y a qu’une seule personne qui a pris son temps : saint Thomas. «Mais le Seigneur est bon, il l’attend avec amour».

Chaque fidèle interpellé

Enfin, en guise de troisième point, le Pape a voulu adresser une question : «et moi ?». «Ai-je le cœur ouvert aux surprises de Dieu, suis-je capable de me dépêcher ou d’aller en chantant toujours ce refrain “je verrai demain, demain, demain” ?» L’évangile de Jean nous dit : «croyez». Et moi, s’interroge le Pape, en cette Pâque 2018, que fais-je ?

01 avril 2018, 11:48