Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape, lors de la messe célébrée ce mardi, en la Basilique St Pierre. Le Pape, lors de la messe célébrée ce mardi, en la Basilique St Pierre.  (ANSA)

Le Pape aux missionnaires de la miséricorde: la "présence du Christ attire le monde"

Après avoir reçu ce mardi matin les missionnaires de la miséricorde dans la salle Regia du palais apostolique, le Pape François a célébré en leur compagnie la messe dans la basilique vaticane, à l’autel de la chaire de Saint-Pierre. Dans son homélie, il a invité les missionnaires à être la présence vivante du Christ qui attire le monde.

Olivier Bonnel-Cité du Vatican

Se basant sur les lectures du jour, notamment les Actes des Apôtres et l’Evangile selon Saint Jean, le Saint-Père a mis en avant deux aspects inséparables qui ressortaient de ces textes : la renaissance personnelle et la vie de la communauté.

L’Evangile, qui relate la rencontre de Jésus avec Nicodème, souligne que celui qui est appelé à donner un témoignage de la résurrection du Christ doit, «lui-même naître d’en haut». Nicodème ne comprenait pas les paroles de Jésus lui disant que pour pouvoir voir le règne de Dieu il faut passer par là. «Il ne comprenait pas la logique de Dieu, qui est la logique de la grâce, de la miséricorde, par laquelle celui qui est petit devient grand, celui qui est dernier est premier, celui qui est malade est guéri» a souligné le Pape.

Des pasteurs normaux et simples

François a indiqué aux missionnaires qu’il ne s’agissait pas de devenir des prêtres «possédés» par un charisme extraordinaire mais bien des pasteurs «normaux», simples, doux, équilibrés, capables de se laisser régénérer par l’Esprit-Saint.

Le Pape est aussi revenu sur l’importance du service à la communauté. Il faut, a-il rappelé des prêtres qui soient capable «d’élever dans le désert du monde le signe du salut», c’est-à-dire la Croix du Christ, source de résurrection et de renouvellement pour toute la communauté et le monde lui-même.

«Repartez de cette rencontre avec la joie d’être confirmés dans le ministère de la miséricorde» a conclu le Souverain Pontife à ces missionnaires, ayant conscience d’avoir été appelés et de renaître sans cesse « d’en haut », à l’appel de l’amour de Dieu.

10 avril 2018, 16:09