Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le Pape François et les moines bénédictins, le 19 avril 2018 au Vatican. Le Pape François et les moines bénédictins, le 19 avril 2018 au Vatican.  (Vatican Media)

Le Pape loue l'esprit d'accueil et de prière des bénédictins

Le Pape François a rencontré ce jeudi 19 avril au Vatican dans la salle Clémentine quatre-cents bénédictins de la Confédération bénédictine. Dans son discours, il a salué la spiritualité de l’ordre et son importance pour l’Église catholique toute entière et pour l’ensemble des fidèles.

Xavier Sartre - Cité du Vatican

Il y a 125 ans était créée à l’initiative du pape Léon XIII la Confédération bénédictine qui réunit tous les bénédictins. C’est à cette date également que fut fondé à Rome le collège Saint-Anselme, lieu d’étude et de prière. C'est à cette occasion que le Pape François a reçu une délégation de moines. 

«La prière génère dans vos cœurs un esprit de ferveur renouvelée qui nous porte à rechercher le partage des dons de la sagesse de Dieu avec les autres» : le Pape François souligne un des aspects fondamentaux de la devise de l’ordre bénédictin.

«Votre amour pour la liturgie est essentielle d’abord pour vous-mêmes, vous permettant de rester dans la présence vivante du Seigneur ; et c’est précieux, poursuit le Pape, pour toute l’Église, qui au cours des siècles en a bénéficié comme une eau de source qui irrigue et féconde, alimentant la capacité de vivre, personnellement et communautairement, la rencontre avec le Seigneur ressuscité».

Attention à l'esprit mondain

François espère que les bénédictins d’aujourd’hui puissent, à l’image de saint Benoît, «pratiquer le discernement pour reconnaitre ce qui vient de l’Esprit Saint et ce qui vient de l’esprit du monde et de l’esprit du diable».

À notre époque, où l’on est trop pressé pour écouter la voix de Dieu, regrette le Pape, les monastères et les couvents bénédictins sont de véritables «oasis» où redécouvrir la beauté du silence et se retrouver. «Le charisme bénédictin de l’accueil est très précieux pour la nouvelle évangélisation» se réjouit François qui salue également leur engagement en faveur de l’œcuménisme et du dialogue interreligieux.

Le Saint-Père rappelle aussi qu’il n’y a pas d’opposition entre la vie contemplative et le service aux autres. «Votre disponibilité est importante même pour les personnes qui viennent vous trouver. Le Christ est présent dans cette rencontre : il est présent chez le moine, chez le pèlerin et chez le nécessiteux».

19 avril 2018, 12:48