Cerca

Vatican News
Le Pape François a reçu les membres de la commission internationale catholique sur les migrations en salle Clémentine du Palais apostolique, le 8 mars 2018. Le Pape François a reçu les membres de la commission internationale catholique sur les migrations en salle Clémentine du Palais apostolique, le 8 mars 2018.  (Vatican Media)

Réfugiés: le Pape plaide pour «un dialogue ouvert» pour «libérer les esclaves d’aujourd’hui»

Le Pape François a reçu les membres de la commission internationale catholique sur les migrations au Vatican le 8 mars. L’ICMC, dont le siège est à Genève, œuvre depuis 1951 pour venir en aide aux déplacés et réfugiés dans le monde. Les membres de la commission ont tenu leur assemblée plénière à Rome cette semaine. Dans son discours, le Pape a rendu hommage à leur engagement missionnaire.

Olivier Bonnel - Cité du Vatican

«La libération des miséreux, des oppressés et de ceux qui sont persécutés est une partie intégrante, aujourd’hui comme hier, de la mission que Dieu a confié à l’Eglise», a rappelé le Pape devant les membres de l’ICMC, soulignant que le travail de la commission est une expression tangible de cet engagement missionnaire. Cet engagement s’est renforcé ces derniers temps face aux conditions inhumaines dans lesquelles se trouvent des millions de frères et sœur migrants à travers le monde a précisé François. Depuis 1951, date de la fondation de la commission, les besoins sont devenus toujours plus complexes, les instruments pour y répondre plus sophistiqués, et le service plus professionnel. Mais malgré tous ces changements, rien n’a pu dévier la commission de la fidélité à sa mission.

Pour rendre hommage aux membres de l’ICMC, le Pape a repris ses quatre verbes qu’il a déjà déclinés en parlant des migrations: accueillir, protéger, promouvoir, intégrer. C’est la réponse pastorale de l’Eglise face au phénomène migratoire. Le Saint-Père a souhaité que cette réponse se manifeste toujours plus concrètement au niveau des Eglises locales. La Commission peut être une grande aide pour les conférences épiscopales et les diocèses.

Reprenant le livre de l’Exode où Dieu envoie Moïse auprès de Pharaon pour libérer les Hébreux, le Pape a plaidé pour «un dialogue ouvert» afin de «libérer les opprimés, les rejetés et les esclaves d’aujourd’hui». François a rappelé enfin son soutien au pacte international sur les migrations que les Nations Unies mettent en place, afin que les réfugiés voyagent de façon sûre. L’ICMC joue un rôle important dans la mise en place de ce processus.

08 mars 2018, 12:45