Version Béta

Cerca

Vatican News
Le Pape rencontrant les élus de la Province de Marseille, parmi lesquels le maire de la cité phocéenne Jean-Claude Gaudin, le 12 mars 2018. Le Pape rencontrant les élus de la Province de Marseille, parmi lesquels le maire de la cité phocéenne Jean-Claude Gaudin, le 12 mars 2018. 

Le Pape reçoit une délégation d'élus du sud de la France

Le Pape François a reçu ce lundi midi une délégation de 300 élus venus du sud de la France, accompagnés par les évêques de la Province de Marseille, et notamment l’archevêque de la cité phocéenne, Mgr Georges Pontier. Devant cette assemblée hétéroclite, représentative de tendances politiques très diverses le Pape a invité à un engagement politique respectueux du «vivre-ensemble».

Cyprien Viet - Cité du Vatican

Dans son intervention, prononcée en italien, le Pape, en citant son encyclique Laudato Si’, a rappelé que «la grandeur politique se révèle, quand dans les moments difficiles, on œuvre pour les grands principes et en pensant au bien commun à long terme». «L’histoire de vos régions, fortement marquées par la dimension méditerranéenne, atteste de la richesse des diversités qui sont de réelles potentialités au plan humain, économique, social, culturel et aussi religieux», a rappelé le Saint-Père.

Dans une allusion à la devise de la République française, le Pape a martelé que «les valeurs de liberté, d’égalité, de fraternité, constituent un repère et un horizon pour l’exercice de vos responsabilités». Renouvelant son invitation à favoriser une «culture de la rencontre», François a invité les élus à être «des créateurs de liens entre les espaces urbains et ruraux, entre le monde étudiant et le monde professionnel», à se faire proches des personnes en situation de précarité et à ne jamais «se résigner à la disparité sociale, racine des maux de la société, mais à promouvoir une conversion écologique intégrale au service de la sauvegarde de notre maison commune».

François a enfin évoqué la situation des migrants et des réfugiés «qui ont fui leurs pays à cause de la guerre, de la misère, de la violence». Reprenant les termes de son message pour la paix du 1er janvier 2018, le Pape a invité les élus du sud de la France à «persévérer dans la recherche de moyens compatibles avec le bien de tous, pour les accueillir, les protéger, promouvoir leur développement humain intégral et les intégrer, de façon à contribuer à l’édification d’une société plus juste, plus humaine et plus fraternelle».

 

 

12 mars 2018, 12:23