Cerca

Vatican News
Le Pape à la fenêtre du Palais apostolique, le 4 février 2018. Le Pape à la fenêtre du Palais apostolique, le 4 février 2018. 

Angélus : Jésus, médecin des âmes, prêche parmi la foule

Ce dimanche 4 février, François invite chaque fidèle «à planter sa tente parmi les personnes pour apporter, à tous, les paroles régénératrices de Jésus, le médecin des âmes et des corps».

Marie Duhamel - Cité du Vatican

Dans sa catéchèse, le Pape a commenté l’Évangile de Marc, évoquant la venue de Jésus à Capharnaüm, en Galilée, et sa présence parmi la foule. L’Évangéliste met en avant le rapport entre l’activité curatrice de Jésus et le réveil de la foi chez les personnes qu’il rencontre. En effet, précise François, «avec les signes de guérison qu’il accomplit parmi les malades de tous types, le Seigneur veut susciter la foi».

Autre point essentiel souligné par François, «Jésus ne fait pas des prédications de laboratoire, détaché des gens : il est parmi la foule ! ». La foule est «le milieu vital au sein duquel s’accomplit la mission de Jésus», qui passa la plus grande partie de sa vie publique sur les routes, parmi les personnes, pour guérir les blessures physiques et spirituelles de cette humanité «traversée par la souffrance, les fatigues et les problèmes». C’est à cette «pauvre» humanité que s’adresse «l’action puissante, libératrice et régénératrice de Jésus».

 

«La route comme lieu joyeux de l’annonce de l’Évangile»

À la fin de la journée après avoir rencontré la foule, Jésus sort sans se faire voir de la ville, et le Pape explique le sens de sa retraite en prière. Ce faisant «Jésus soustrait de sa personne et de sa mission toute vision triomphaliste qui fausserait le sens des miracles et de son pouvoir charismatique». Les miracles sont des signes qui invitent à répondre par la foi, et qui sont toujours accompagnés de paroles qui illuminent. «Ensemble, signes et paroles provoquent la foi et la conversion».

Le Pape rappelle enfin la réponse de Jésus aux disciples venus le chercher dans son lieu de prière pour le ramener en ville. Jésus souhaite aller ailleurs, pour prêcher dans d’autres villages. Voilà le chemin du Fils de Dieu, ce qui sera le chemin de ses disciples et «qui doit être le chemin de chaque chrétien», affirme François. «La route comme lieu joyeux de l’annonce de l’Évangile». Elle place la mission de l’Église «sous le signe du mouvement et jamais de l’immobilisme».

Au terme de sa catéchèse, le Pape François a lancé plusieurs appels, notamment pour la défense de la vie. Il a aussi annoncé l'organisation d'une Journée de prière pour la paix, particulièrement dédiée aux populations de RDC et du Soudan du Sud, le 23 février prochain.

04 février 2018, 13:12