Version Béta

Cerca

VaticanNews
Saint Alberto Hurtado (1901-1952) Saint Alberto Hurtado (1901-1952) 

Le Pape et les jésuites chiliens au sanctuaire de Saint Alberto Hurtado

Ultime étape de sa première journée à Santiago au Chili, le Pape s’est rendu au sanctuaire de Saint Alberto Hurtado où il a rencontré à huis clos 90 jésuites.

Delphine Allaire – Cité du Vatican

Un grand dévouement aux enfants pauvres et abandonnés, à la formation des laïcs, et à la justice sociale chrétienne : ainsi s’articule l’apostolat de Saint Alberto Hurtado Cruchaga (1901-1952). Fondateur de l'œuvre 'Hogar de Cristo', le père Hurtago était également écrivain et fondateur de la revue 'Mensaje', célèbre revue des Jésuites chiliens, fondée dans les années 1950, et réputée pour faire connaître la doctrine de l’Église.

Familier de la pauvreté

Né le 22 janvier 1901 dans la cité balnéaire de Viña del Mar dans la région de Valparaíso au Chili, Alberto Hurtado est dès son plus jeune âge familiarisé avec la condition des pauvres sans domicile. Il fréquente le Collège des Jésuites à Santiago et devient membre de la Congrégation Mariale. Comme tel, il s’intéresse vivement aux pauvres, prenant du temps avec eux dans les quartiers les plus misérables.

Le 15 aout 1923, il entre au Noviciat de la Compagnie de Jésus à Chillán –à 400 km au sud de la capitale Santiago-, avant d’être envoyé de l’autre coté de l’Atlantique en Espagne pour étudier la philosophie et la théologie, en 1927. Mais en raison de la suppression de la Compagnie dans ce pays en 1931, il part en Belgique continuer la théologie à Louvain. C’est là qu’il est ordonné prêtre le 24 août 1933 et qu’il obtient un doctorat en Pédagogie et Psychologie en 1935.

L’éducation et l’ordre social comme pierre angulaire

De retour au Chili, il exerce comme professeur de religion au Collège Saint Ignace, de pédagogie à l’Université Catholique de Santiago et au Séminaire Pontifical. Il écrivit divers essais sur l’éducation et sur l’ordre social chrétien. Il construisit une maison d’Exercices Spirituels dans un village qui porte aujourd’hui son nom. En 1941, le Père Hurtado publie son livre le plus fameux: «¿Es Chile un pais Católico?», «Le Chili est-il un pays catholique?».

En octobre de l’année 1944, il fonde l’association caritative « El Hogar de Cristo» («La Maison du Christ»)  pour les innombrables enfants qui vagabondent dans les rues de Santiago.

Un humaniste social

Trois ans plus tard, le père Hurtado s’illustre une fois de plus, fondant l’Association Syndicale Chilienne (ASICH), pour promouvoir un syndicalisme inspiré de la doctrine sociale de l’Église. Entre 1947 et 1950, il écrivit trois livres importants sur les syndicats, sur l’humanisme social et sur l’ordre social chrétien.

Après une existence marquée par l’amour de Dieu aux pauvres, il décède, le 18 août 1952, est béatifié par Jean-Paul II, le 16 octobre 1994, puis canonisé par Benoît XVI en 2005.

 

17 janvier 2018, 00:10