Version Béta

Cerca

Vatican News
Une religieuse assistant à la rencontre entre le Pape et les jeunes, le 17 janvier 2018 au sanctuaire de Maipu. Une religieuse assistant à la rencontre entre le Pape et les jeunes, le 17 janvier 2018 au sanctuaire de Maipu.  (AFP or licensors)

La tendresse et la proximité du Pape au Chili ont marqué les esprits

Le voyage apostolique du Pape François au Chili touche à sa fin. En l’espace de trois jours, il a su, par ses gestes et ses paroles, apaiser une Église fragilisée.

Entretien réalisé par Stefan Von Kempis – Santiago

Le Pape François a célébré ce jeudi 18 janvier sa dernière messe sur le territoire chilien, à Iquique, dans le nord du pays, sur les bords de l’océan Pacifique. Ce fut son dernier rendez-vous avant de se rendre au Pérou, seconde étape de son voyage en Amérique du Sud.

Lors de ces trois jours, François s’est adressé aux autorités du pays, aux évêques, aux prêtres, religieux et séminaristes, ainsi qu’aux jeunes. Il a rencontré des détenus et des Mapuches. Il a pu, au travers de l’ensemble de ces événements, communiquer avec plusieurs réalités du Chili.

Le père Felipe Herrera, porte-parole de la Commission qui a préparé le voyage du Pape, revient sur ce qui l’a marqué le plus durant ces derniers jours.

Entretien avec le père Herrera

 

 

18 janvier 2018, 17:46