Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le Pape François à son arrivée à Lima, en compagnie du président péruvien Le Pape François à son arrivée à Lima, en compagnie du président péruvien  (AFP or licensors)

Le Pape est arrivé au Pérou, deuxième étape de son voyage apostolique

Après un peu plus de deux heures de vol depuis Santiago, l'avion du Souverain pontife s'est posé sur la piste de l'aéroport international de Lima ce jeudi 18 janvier 2018, point de départ d'une visite de trois jours en terre péruvienne.

Olivier Bonnel - envoyé spécial à Lima

Comme à son arrivée au Chili trois jours plus tôt, l'avion du Pape était en avance, d'une quarantaine de minutes sur l'horaire prévu. Un avion spécial affreté par la Latam dont la carlingue était frappée du blason de François et du hastag : "#LevoldeFrançois". Avant de descendre de son avion, le Pape est allé saluer les pilotes dans le cockpit. 

Le premier à saluer le Saint-Père fut le nonce apsotolique au Pérou Mgr Nicola Girasoli, qui est monté dans l'avion à peine immobilisé. À sa descente, le Saint-Père a été accueilli par le président de la République, Pedro Pablo Kuczynski, par l’archevêque de Lima, le cardinal Luis Cipriani Thorne, par Mgr Jose-Luis de Palacio, l’évêque de Callao, diocèse sur lequel est situé l'aéroport, ainsi que par le président de la conférence épiscopale du Pérou, Mgr Salvador Garcia-Calderon, l'archevêque de Ayacucho. 

Comme les autres étapes de ses voyages apostoliques, cette arrivée s'est faite en musique. L'orchestre «symphonie pour le Pérou» a notamment interprété l'Alléluia du Messie de Haendel pour le Pape à cette occasion. Cet orchestre est composé notamment de jeunes du quartier de Manchay, une des zones les plus défavorisées de Lima, située au nord de la capitale péruvienne. 

Le Saint-Père a ensuite rallié la nonciature apostolique dans le centre de Lima, où il passera trois nuits. Aux abords de la nonciature, des centaines de personnes dont beaucoup de jeunes étaient rassemblés, agitant le drapeau jaune et blanc du Vatican et chantant l'hymne du voyage. François a remercié les nombreuses personnes pour leur accueil chaleureux, a prié un Ave Maria et béni la foule.

L'amazonie comme première étape

Son voyage rentrera dans le vif du sujet ce vendredi 19 janvier, puisqu'il est attendu dans l'Amazonie péruvienne, à Puerto Maldonado, près de la frontière avec la Bolivie. Il ira à la rencontre des peuples indigènes qui vivent dans des conditions très difficiles, marquées par la destruction de la plus grande forêt de la planète. Cette étape sera aussi l'occasion de poser les bases du prochain synode spéciale sur l'Amazonie qui se tiendra en octobre 2019 au Vatican.

Cette étape amazonienne est très attendue. Une veillée festive avec chants et danses traditionnels se tenait jeudi soir sur la place centrale de Puerto Maldonado en présence d'une vingtaine d'évêques venue de tous les pays de la région et des membres du Repam, le réseau ecclésial pan amazonien. 

«Unis dans l’espérance» est le thème choisi pour ce voyage au Pérou qui mènera le Pape aussi à Trujillo au nord du pays et à Lima la capitale. C'est la première fois que le Pérou accueille un pape depuis près de trente ans puisque la dernière visite remonte à celle de Jean-Paul II en mai 1988. 

18 janvier 2018, 22:02