Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le Pape François, juste avant d’apparaître à la fenêtre de l'appartement apostolique Le Pape François, juste avant d’apparaître à la fenêtre de l'appartement apostolique   (Vatican Media)

Angélus : le Pape François prie pour les victimes des attentats en Afghanistan

Lors de l’angélus, le Pape François a prié pour les victimes des récents attentats en Afghanistan et pour ceux qui y travaillent à construire la paix.

Xavier Sartre – Cité du Vatican

«Hier est arrivée d’Afghanistan la douloureuse nouvelle du terrible massacre terroriste commis dans la capitale, Kaboul, qui a fait quasiment une centaine de morts et de nombreux blessés» : le Pape François, après la prière de l’angélus ce dimanche 28 janvier, a évoqué les récentes attaques menées par les taliban cette semaine en Afghanistan. «Il y a quelques jours, un autre grave attentat, toujours à Kaboul, avait semé la terreur et la mort dans un grand hôtel».

Trois attentats en une semaine

Samedi 27 janvier, au centre de la ville, dans un quartier où se situent un grand nombre d’institutions et de représentations étrangères, ainsi que le siège de la police, une ambulance piégée a explosé devant un hôpital géré par une ONG italienne, Emergency. Selon un dernier bilan officiel, 103 personnes sont mortes et 235 ont été blessées. Selon les autorités, de nombreux policiers font partie des victimes. L’attentat a été revendiqué par les taliban.

Le 20 janvier, toujours dans la capitale, l’hôtel Intercontinental, dont la clientèle est internationale, a été attaqué par des taliban qui ont tué vingt personnes, dont quatorze étrangers. Le mercredi 24 janvier, à Jalalabad, dans l’est du pays, c’est une antenne de l’ONG britannique Save the children qui a été prise pour cible par des membres de l’organisation de l’État islamique. Cinq personnes, dont quatre membres de l’ONG ont été tués.

«Jusqu’à quand le peuple afghan devra supporter cette violence inhumaine ?» s’est interrogé le Pape. Il a alors demandé aux fidèles réunis place Saint-Pierre de prier pour les victimes et pour leurs familles, et pour ceux, dans le pays, qui continuent de travailler à construire la paix.

Journée mondiale de la lèpre

En ce dimanche, journée mondiale des malades de la lèpre, le Pape a regretté que cette «maladie touche encore malheureusement surtout les personnes les plus démunies et les plus pauvres». «À ces frères et sœurs, nous assurons notre proximité et notre solidarité et nous prions aussi pour ceux qui les assistent et travaillent à leur réinsertion dans la société».

28 janvier 2018, 12:13