Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le Pape baptisant une petite fille ce dimanche 7 janvier dans la Chapelle Sixtine. Le Pape baptisant une petite fille ce dimanche 7 janvier dans la Chapelle Sixtine.  (Vatican Media)

Le Pape François baptise 34 nouveau-nés dans la Chapelle Sixtine

En la solennité du Baptême du Seigneur, le Pape François a baptisé trente-quatre nouveau-nés, ce dimanche 7 janvier 2018, dans le cadre somptueux de la Chapelle Sixtine au Vatican. Le Saint-Père a rappelé aux parents qui faisaient baptiser leurs enfants leur devoir de transmission de la foi, dans le « dialecte de l’amour » qui se parle à la maison.

Marie Duhamel - Cité du Vatican

Le Saint-Père a baptisé 18 fillettes et 16 garçonnets, pour la plupart des enfants d’employés du Vatican. Le Pape a rappelé à leurs parents le devoir de transmettre la foi, aidés de l’Esprit Saint, car «sans lui, on ne peut y parvenir». La possibilité de transmettre la foi et, pour leur enfant, de recevoir la Trinité qui habitera leur cœur, est une grâce, a-t-il souligné.

Mais comment transmettre la foi ? Le Pape a donné un conseil aux jeunes parents : «Cela ne peut se faire qu’en dialecte, dans le dialecte de la famille». Les catéchistes viendront ensuite nourrir cette première transmission, avec des idées et des explications. «Si on ne parle pas ce dialecte à la maison, le langage de l’amour, alors, avertit François, la transmission ne sera pas facile, elle ne se fera pas».

Le dialecte de l'amour

Les parents ont leur dialecte, tout comme les enfants qui «parlent comme ils peuvent». Remarquant un relatif silence, le Pape a noté dans un sourire qu’il suffit qu’un petit s’y mette pour que «tout l’orchestre suive». François a invité les adultes à ne pas oublier le langage des enfants, «Jésus l’aime tant». Il a suggéré aux parents d’être simples dans leur prière. «Dites à Jésus ce qui vient à votre cœur, comme vos enfants le font aujourd’hui en pleurant». Le dialecte des parents est l’amour pour transmettre la foi, celui des enfants doit être accueilli par les parents pour grandir dans la foi.

 

Lors de la célébration, des vestes blanches ont été remises aux enfants, puis une bougie a été confiée aux papas qui les ont allumées à la flamme du cierge pascal, comme aux premiers temps de l’Église. Alors le baptême s’appelait «l’illumination», le Pape l'a d'ailleurs rappelé dans un tweet publié ce dimanche matin, «parce que la foi illumine le cœur et fait voir les choses sous une autre lumière.»  Enfin, les concélébrants ont procédé au rite Ephata - Ouvre-toi, en faisant un signe de croix sur les oreilles et la bouche des nouveau-nés, car Jésus a ouvert les oreilles et la bouche du sourd-muet.

Dans son homélie, le Pape a autorisé les mamans à allaiter les enfants affamés, comme il l’avait fait les années précédentes. «Car, cela aussi, est un langage d’amour»

07 janvier 2018, 10:51