Version Béta

Cerca

VaticanNews
La photo choisie par le Pape François, prise à Nagasaki en 1945 par Joseph Roger O Donnell. La photo choisie par le Pape François, prise à Nagasaki en 1945 par Joseph Roger O Donnell.  

Le Pape dénonce la guerre à travers une photo d'archive

A la demande du Pape François, le Bureau de presse du Saint-Siège a diffusé une photographie datant de 1945 représentant un enfant survivant du bombardement atomique de Nagasaki et son petit frère mort.

Olivier Bonnel-Cité du Vatican 

C'est une information reprise par l'Osservatore Romano : Le Pape François a choisi une photo d'archive pour dénoncer les ravages de la guerre et la faire reproduire en carte postale avec sa signature. L'image, raconte le quotidien du Saint-Siège, a fortement impressioné le Souverain Pontife. Elle représente un jeune garçon, son petit frère mort harnaché dans don dos, attendant la crémation. 

Ce cliché émouvant en noir et blanc a été pris en 1945 à Nagasaki, peu après l'explosion de la bombe atomique américaine qui a ravagé la ville japonaise. Il a été réalisé par le photographe américain Joseph Roger O’Donnell qui travailla quatre ans au Japon. En face de la photo, François a souhaité écrire une simple phrase : «...le fruit de la guerre», et y apposer sa signature. La légende de la photo revient aussi sur la tristesse du petit garçon qui porte son frère "se mordant les lèvres jusqu'au sang". 

Dans un entretien à une radio japonaise réalisé en 1995, O’Donnell revint sur le contexte de la photo: « Je vis ce gamin qui marchait, il devait avoir une dizaine d'années. J'ai remarqué qu'il transportait un enfant sur son dos, une scène qui serait très commune au Japon aujourd'hui. Je croisais souvent des enfants qui jouaient avec leurs petits frères ou leurs petites soeurs dans leur dos, mais ce gamin-là avait quelque chose de différent.»

Pour un monde sans armes nucléaires

Dans son message de Noël, il y a quelques jours le Pape François dénonçait «les vents de la guerre qui soufflent sur le monde». Le choix de cette image intervient à la fin d'une année où le spectre de la guerre nucléaire a de nouveau planné sur la communauté internationale, en particulier avec la crise dans la péninsule coréenne. A plusieurs reprises cette année François s'est exprimé sur la nécessité de bannir les armes nucléaires. 

Dans l'avion de retour du Bangladesh, le Pape avait en effet fustigé "l'irrationalité" de l'attitude de certains pays visà vis de ces armes. Quelques jours plus tard, le 10 décembre, lors de la prière de l'Angélus, il renouvelait on appel en faveur d'un désarmement nucléaire global. Des mots prononcés le jour de la remise du Prix Nobel de la Paix à l'ICAN, la Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires. 


31 décembre 2017, 14:12