Cerca

Vatican News
Le Pape François donnant sa bénédiction lors de l'Angélus du 24 décembre 2017. Le Pape François donnant sa bénédiction lors de l'Angélus du 24 décembre 2017.  (AFP or licensors)

Angélus: Marie, un modèle de disponibilité pour le projet de Dieu

Comme Marie, accepter avec humilité de servir le projet de Dieu… C’est le conseil donné par le Pape François avant la prière de l’Angélus ce 24 décembre 2017, veille de Noël. S’appuyant sur l’Évangile de ce quatrième dimanche de l’Avent, celui de l’Annonciation, le Saint-Père a posé Marie en exemple.

Samuel Bleynie - Cité du Vatican

Le Pape a d’abord noté le contraste entre les promesses de l’ange et la réponse de Marie, qui se manifeste tant dans la dimension que dans le contenu de leurs expressions. La tirade de l’ange (Lc 1, 30-33) est «une longue révélation, qui ouvre des perspectives inimaginables», souligne François. L’enfant, nous dit l’Evangile, sera appelé fils du Très-Haut : «on ne peut concevoir une dignité plus haute que celle-ci», souligne le Pape.

Au contraire, Marie répond par une courte phrase, «qui ne parle pas de joie ni de privilège, mais juste de disponibilité et de service» : «je suis la servante du Seigneur, qu’il me soit fait selon ta parole» (Lc 1, 38). Le contenu aussi diffère. «Marie ne s’exalte pas devant la perspective de devenir la mère du Messie, elle reste modeste et exprime son adhésion au projet du Seigneur.» Loin de se vanter, Marie «reconnaît être petite devant Dieu» et elle en est heureuse. «En même temps, elle est consciente que de sa réponse dépend la réalisation du projet de Dieu, et qu’elle est donc appelée à y adhérer de tout son être. »

 

« Collaboratrice parfaite du projet de Dieu »

Cette disponibilité «reflète» celle même du Christ quand il vient au monde : «il veut devenir le Serviteur de Dieu, se mettre au service de l’humanité pour accomplir le projet du Père». Le Pape met d’ailleurs en parallèle les paroles de Marie, «Je suis la servante du Seigneur», et celle du Fils de Dieu, «Me voici, je suis venu, mon Dieu, pour faire ta volonté» (Eb 10, 7.9).

«La Madone se révèle collaboratrice parfaite du projet de Dieu, et se révèle aussi disciple de son fils». C’est ainsi qu’elle proclamera dans le Magnificat que Dieu élève les humbles (Lc 1,52) «parce qu’avec cette réponse humble et généreuse, elle a obtenu une joie immense et une gloire immense», commente le Saint-Père, avant de conclure : «Demandons à Marie d’aider chacun d’entre nous à accueillir le projet de Dieu dans notre vie, avec une humilité sincère et une courageuse générosité.»

Après la prière de l'Angélus, le Pape a lancé des appels pour la paix dans le monde et pour les victimes de la tempête aux Philippines.

24 décembre 2017, 13:18