Version Béta

Cerca

Vatican News

Le Pape rappelle la richesse des personnes handicapées pour l'Eglise

(RV) Le Pape François a reçu ce samedi 21 octobre au Vatican les participants d’une rencontre promue par le Conseil Pontifical pour la Promotion de la Nouvelle Evangélisation. Ils ont travaillé sur le thème « la catéchèse et les personnes avec un handicap ». Le Souverain Pontife a plaidé pour que la fragilité de ces personnes soit mieux reconnue et dessiné des pistes pour mettre en valeur leur don à la vie de l’Eglise.

Malgré les progrès effectués pour travailler à l’inclusion de ces personnes, et la conscience accrue de la dignité humaine, le Pape a regretté qu’au niveau culturel persistent encore des expressions qui entravent cette dignité en faisant prévaloir une fausse conception de la vie. Une vision narcissique et utilitariste, développe François, porte hélas souvent à considérer ces personnes comme marginales, sans voire en elle leur richesse humaine et spirituelle.

Le Pape déplore ainsi que soit encore trop fortement à l’œuvre un comportement de refus de cette condition comme si cela empêchait d’être heureux et de se réaliser soi-même. Ainsi cette tendance eugénique à vouloir supprimer les vies à naître qui présenterait quelque imperfection. «En réalité, nous connaissons tant de personnes qui, malgré leurs fragilités, parfois graves, ont trouvé, parfois difficilement la voie d’une vie bonne et riche de sens». 

Le visage du Christ resplendit dans l’intimité de chaque personne

Face à ces personnes, poursuit François, la réponse est l’amour : pas l’amour qui sonne faux, mièvre et piétiste, mais l’amour véritable, concret et respectueux.

Pour le Saint-Père, l’Eglise ne peut être « aphone » ou « sonner faux » dans la défense de la promotion des personnes handicapées. Elle est proche des familles et les aide à dépasser la solitude dans laquelle elles risquent de s’enfermer par manque d’attention et de soutien. L’Eglise a aussi une grande responsabilité dans la formation à la vie chrétienne.

La catéchèse en particulier, explique le Pape, est appelé à découvrir des formes cohérentes pour que toute personne, avec ses dons, ses limites et ses handicaps, même graves, puisse rencontrer Jésus sur son chemin et s’abandonner avec lui avec foi. Aucune limite physique et psychique ne pourra jamais être un obstacle à cette rencontre, parce que le visage du Christ resplendit dans l’intimité de chaque personne.

Le Pape invite en particulier les prêtres à ne pas perdre de vue la force des sacrements dans l’initiation chrétienne. « Apprenons à dépasser la gêne et la peur que l’on peut éprouver face à des personnes atteintes de handicap, apprenons à chercher et à inventer avec intelligence des instruments adéquats pour le soutien de la grâce ne manque à personne ». 

François formule enfin le souhait que soient toujours formés des catéchistes capables d’accompagner ces personnes, et que les handicapés deviennent à leur tour elles-mêmes catéchistes, par leur témoignage, pour transmettre la foi de manière plus efficace. (OB)

21 octobre 2017, 13:04