Cerca

Vatican News
Le Pape dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe. Le Pape dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.  (Vatican Media)

Homélie à Sainte Marthe: le rapport de gratuité avec Dieu nous aide à servir les autres

Il n’y a pas de relation à Dieu en-dehors de la gratuité : le Pape François l’a rappelé ce mardi matin dans son homélie, alors qu'il célébrait sa messe quotidienne en la chapelle de la Maison Sainte-Marthe.

Debora Donnini- Cité du Vatican

Le Pape a centré son homélie sur la gratuité de Dieu, et par conséquent, sur celle dont nous devons faire montre à l’égard des autres, que ce soit par le témoignage ou le service. L’invitation est donc d’élargir son cœur, afin que la grâce puisse y pénétrer.

La vocation est de servir, non de «se servir de»

En ce mardi 11 juin, où l’Église fait mémoire de Saint Barnabé, le Pape a choisi de commenter un passage de l’Évangile selon Saint Matthieu (10, 7-13)  sur la mission des apôtres et de chaque chrétien. «Un chrétien ne peut rester en place», car la vie chrétienne consiste «à faire route, toujours», rappelle le Pape en commentant ces paroles de Jésus: «Sur votre route, proclamez que le royaume des Cieux est tout proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons». Voici donc en quoi consiste la mission: il s’agit d’une vie de service.

«La vie chrétienne est faite pour servir. Il est triste de voir des chrétiens qui, au début de leur conversion (…) servent le peuple de Dieu, et ensuite finissent par s’en servir. Cela fait beaucoup de mal au peuple de Dieu. Car la vocation est de ‘servir’, non de ‘se servir de’».

Élargir le cœur

La vie chrétienne est aussi une «vie de gratuité». Toujours dans le même passage évangélique, le Seigneur va au cœur du salut: «vous avez reçu gratuitement. Donnez gratuitement». Le salut «ne s’achète pas», «il nous est donné gratuitement», rappelle le Pape, en soulignant que «Dieu nous sauve gratis», «Il ne nous fait pas payer». Ce que Dieu a fait avec nous, «nous devons le faire avec les autres». Cette gratuité de Dieu est «une des choses les plus belles».

«Le Seigneur est plein de dons à nous donner. Il demande seulement une chose : que notre cœur s’ouvre. Lorsque nous disons ‘Notre Père’ et que nous prions, il ouvre notre cœur, afin que cette gratuité prenne sa place. Il n’y a pas de relation à Dieu en-dehors de la gratuité. Parfois, quand nous avons besoin de quelque chose de spirituel ou d’une grâce, nous disons ‘maintenant je vais jeûner, je vais faire pénitence, je vais faire une neuvaine…’. C’est bien, mais attention: ce n’est pas pour ‘payer’ la grâce, ni pour en ‘faire l’acquisition’, mais pour élargir ton cœur, afin que la grâce vienne. La grâce est gratuite».

Tous les dons de Dieu sont gratuits, a encore insisté le Souverain Pontife, avant de mettre en garde contre le risque de fermeture du cœur, qui devient ensuite incapable de recevoir autant d’amour gratuit. Il n’est pas besoin de marchander avec Dieu, a-t-il affirmé, «avec Dieu, on ne discute pas».

Donner gratuitement

Vient enfin l’invitation à donner gratuitement. Et cela, souligne François, est spécialement «pour nous, pasteurs de l’Église», «pour ne pas vendre la grâce». «Cela fait beaucoup de mal» lorsqu’on trouve des pasteurs qui font des affaires avec la grâce de Dieu, a-t-il déploré. La grâce étant gratuite, elle doit être donnée gratuitement. Dans notre vie spirituelle, nous aurons cette tentation d’aborder la question du «paiement» avec Dieu, voire de marchander avec Lui. Or le Seigneur n’emprunte pas ce chemin, au contraire. «Ce rapport de gratuité avec Dieu nous aidera à l’avoir ensuite avec les autres, que ce soit dans le témoignage chrétien, dans le service ou dans la vie pastorale de ceux qui sont pasteurs du peuple de Dieu. Sur la route. La vie chrétienne, c’est partir. Prêcher, servir, mais ne pas ‘se servir de’. Servez et donnez gratuitement ce que vous avez reçu gratuitement». Et le Pape d’inviter à élargir notre cœur, afin que la gratuité de Dieu, la gratuité de ses grâces et de ses dons puissent y parvenir.

11 juin 2019, 12:41
Tout lire >