Cerca

Vatican News
Pape François, messe à Sainte-Marthe, 28 mai 2019 Pape François, messe à Sainte-Marthe, 28 mai 2019   (Vatican Media)

Messe à Sainte-Marthe: l'Esprit Saint, source de l'éternelle jeunesse

Dans l’homélie prononcée ce mardi matin en la chapelle de la maison Sainte-Marthe, le Pape François a offert une réflexion sur le rôle du Saint-Esprit, à partir des textes liturgiques du jour. Celui que Jésus nomme «Paraclet» agit dans les âmes pour en conserver la jeunesse et lui donner sa joie.

Adriana Masotti – Cité du Vatican

À l’approche de la Solennité de la Pentecôte, l’Esprit Saint occupe un rôle toujours plus explicite dans les textes liturgiques. Dans l’Évangile de ce 28 mai, c’est Lui qui est promis aux disciples dont le cœur est rempli de tristesse lorsque le Christ leur annonce son départ vers le Père. Jésus semble le leur reprocher, car «la tristesse n’est pas une attitude chrétienne», a déclaré le Pape. C’est alors que l’Esprit Saint peut être invoqué, pour «qu’il maintienne en nous la jeunesse renouvelée de l’esprit».

Un soutien à chaque moment de la vie

«Un chrétien triste est un triste chrétien: cela ne va pas», a poursuivi François. Mais le Saint-Esprit rend capable de porter les croix de notre vie, comme en témoignent l’apôtre saint Paul et son compagnon Silas qui, depuis leur cachot de la prison de Philippes, «priaient et chantaient les louanges de Dieu» (Ac 16, 25). L’Esprit-Saint est donc «celui qui nous accompagne dans la vie, qui nous soutient», d’après le Pape. D’où son nom de Paraclet, mot signifiant «celui qui est à mes côtés pour me soutenir». Grâce à lui, «le chrétien est toujours jeune», a affirmé le Saint-Père, et lorsque «le cœur du chrétien commence à vieillir, sa vocation de chrétien commence à faiblir. Ou tu es jeune de cœur est d’âme, ou tu n’es pas pleinement chrétien».

Ne pas être des chrétiens «à la retraite»

Le Pape François est ensuite revenu sur l’épreuve endurée de Paul et Silas, endurée dans la joie. «C’est cela la jeunesse, a-t-il expliqué, une jeunesse qui te fait toujours regarder l’espérance». Mais pour cela, «il faut un dialogue quotidien avec l’Esprit Saint, qui est toujours à nos côtés. C’est le grand don que nous a laissé Jésus, ce soutien qui te fait aller de l’avant».

Bien que nous soyons pécheurs, l’Esprit Saint nous aide à nous repentir et à progresser. Le Pape a conseillé de parler avec lui pour avoir l’âme renouvelée et fortifiée. Le péché, au contraire «vieillit tout», a-t-il estimé, avant de s’exclamer: «Jamais cette tristesse païenne» ! Dans les moments difficiles de la vie, «on sent que l’Esprit nous aide à aller de l’avant (…) et à surmonter les difficultés, même le martyre», a affirmé le Pape. «Demandons au Seigneur de ne pas perdre cette jeunesse renouvelée, de ne pas être des chrétiens à la retraite qui ont perdu la joie et ne se laissent pas porter en avant», a enfin exhorté le Saint-Père. «Le chrétien ne part jamais en retraite; le chrétien vit, il vit parce qu’il est jeune, quand il est véritablement chrétien», a-t-il conclu.

28 mai 2019, 11:32
Tout lire >