Version Béta

Cerca

VaticanNews
Le Pape célèbre la messe à la Maison Sainte-Marthe au Vatican, le 3 mai 2018. Le Pape célèbre la messe à la Maison Sainte-Marthe au Vatican, le 3 mai 2018.  (Vatican Media)

Messe à Sainte-Marthe: la foi se transmet par l’amour et le témoignage

Dans son homélie à la Maison Sainte-Marthe du 3 mai, le Pape s’est arrêté sur les différents moyens de transmettre la foi.

Barbara Castelli - Cité du Vatican

«Transmettre la foi» ne signifie pas «faire du prosélytisme», ni «chercher des gens qui soutiennent telle équipe de football» ou «tel centre culturel». Au contraire, cela signifie de «témoigner avec amour», a avancé le Saint-Père dans son homélie jeudi 3 mai. S’appuyant sur un passage de la Lettre de Saint Paul aux Corinthiens, François a précisé que «la foi ne consistait pas seulement en la récitation du Credo», mais plutôt «qu’elle s’exprimait en lui».

La foi ne se donne pas, elle donne naissance

Transmettre la foi ne signifie pas «donner des informations», mais «fonder un cœur» en la foi de Jésus-Christ. Loin d'apprendre mécaniquement un livret ou diverses notions, être chrétien, c'est être «fécond dans la transmission de la foi», à l’instar de l'Église, qui «est mère», et «donne naissance aux enfants dans la foi».

Transmettre la foi par la caresse

Le Pape François insiste sur la transmission de la foi de générations en générations, des grand-mères aux mères, dans une atmosphère emplie d’amour.

Les croyances voyagent non seulement par des mots, mais aussi par des «caresses», par la «tendresse». Le Pape a aussi fait allusion à ces «aide-soignants», semblables à des secondes mères. Étrangers ou non, les cas de ces soignants qui transmettent la foi avec soin sont de plus en plus fréquents, contribuant à grandir en elle.

L'Église grandit par attraction

Par conséquent, une première attitude dans la transmission de la foi est sûrement l'amour; la seconde est le témoignage.

Benoît XVI affirmait que «l'Église ne se développait pas par prosélytisme mais par attraction», a cité François. La foi se transmet donc par attraction grâce au témoignage jusqu’au martyre.

Le témoignage génère de la curiosité

Témoigner dans la vie de tous les jours de ce que nous croyons, nous rend justes «aux yeux de Dieu», et permet d’éveiller la curiosité de ceux qui nous entourent.

Quand nous voyons cette cohérence de la vie avec ce que nous disons, la curiosité se pointe toujours: «Mais pourquoi vit-il ainsi? Pourquoi mène-t-il une vie de service?» Et cette curiosité est la semence du Saint-Esprit qui élève. La transmission de la foi nous rend justes, la foi nous justifie et dans sa transmission nous donnons la vraie justice aux autres.  

01 avril 2018, 11:54