Version Béta

Cerca

VaticanNews
Chapelle de la Maison Sainte Marthe Chapelle de la Maison Sainte Marthe  (Vatican Media)

Homélie du Pape: le Ciel, c'est la rencontre avec Dieu

Le Ciel n’est pas un lieu un peu ennuyeux, comme certains le pensent, mais celui de la rencontre avec Jésus. Le Pape François l’a affirmé ce vendredi 27 avril 2018, lors de sa messe quotidienne célébrée dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, parlant de la promesse de bonheur éternel faite par Dieu.

Adriana Masotti- Cité du Vatican

C’est à la première lecture, proposée par la liturgie de ce jour, que le Pape consacre sa réflexion. Il s’agit du passage des Actes des apôtres qui rapporte le discours de Paul à la synagogue d’Antioche de Pisidie. Les habitants de Jérusalem et leurs chefs, avance l’apôtre, n’ont pas reconnu Jésus et l’ont condamné. Mais Dieu l’a ressuscité d’entre les morts. Et de conclure : «Et nous, nous vous annonçons cette Bonne Nouvelle: la promesse faite à nos pères, Dieu l’a pleinement accomplie pour nous, leurs enfants, en ressuscitant Jésus».

Le Ciel est la rencontre avec Dieu

Le peuple s’est mis en marche, a poursuivi le Pape, avec, dans le cœur, cette promesse de Dieu, certain qu’elle dérivait de son élection. Le peuple, souvent infidèle, «faisait confiance à cette promesse, car il savait que Dieu est fidèle». C’est cette certitude qui lui permettait d’aller de l’avant.

«Nous sommes nous aussi en chemin. Mais où ? Vers le Ciel ! Mais qu’est-ce que le Ciel ?», s’est interrogé le Pape. Et c’est là que les réponses ne s’avèrent généralement pas très précises, car «nous ne savons pas dire ce qu’est le Ciel». Beaucoup pensent à un lieu abstrait, lointain, où l’on se sent bien, a constaté François. D’autres pensent que le Ciel est «un peu ennuyeux». «Non, le Ciel, ce n’est pas cela. Nous marchons vers une rencontre : la rencontre finale avec Jésus. Le Ciel, c’est la rencontre avec Jésus».

Le Christ intercède pour nous

C’est cette considération, «je marche pour rencontrer Jésus», que nous devons avoir toujours à l’esprit, exhorte François. Le Christ, pendant ce temps, ne reste pas assis à nous attendre, mais Il nous prépare une place, ainsi qu’Il l’a promis, Il travaille pour nous, en intercédant auprès du Père. «Jésus est fidèle. Il prie pour moi, en ce moment», a assuré le Pape.

Lors de la dernière Cène, le soir du Jeudi Saint, Il l’avait d’ailleurs promis à Pierre : «je prierai pour que ta foi ne défaille pas». Cette promesse, Il nous l’a également faite. Aussi, devons-nous sans cesse nous en convaincre : Jésus est fidèle à sa promesse. Il est train de me préparer une place, de prier pour moi. Et le Ciel sera le moment de cette rencontre.

«Que le Seigneur nous donne cette conscience d’être en chemin avec cette promesse, a conclu le Pape, qu’Il nous donne cette grâce : de lever les yeux et de penser : ‘le Seigneur prie pour moi’».

27 avril 2018, 12:17