Recherche

Le Premier ministre britannique Boris Johnson à la Chambre des communes, le 15 décembre 2021. Le Premier ministre britannique Boris Johnson à la Chambre des communes, le 15 décembre 2021.   (UK Parliament UK Parliament)

Au Royaume-Uni, aggravation de la crise pour Boris Johnson

Deux ans après son arrivée au pouvoir, en décembre 2019, Boris Johnson semble à un tournant décisif de sa gouvernance. Agnès Alexandre-Collier, professeur en civilisation britannique à l'Université de Bourgogne, revient sur l'origine et les tenants de la crise politique que traverse le Premier ministre britannique.

Entretien réalisé par Claire Riobé - Cité du Vatican

Le 18 décembre, le Secrétaire d’Etat en charge du Brexit, David Frost, a annoncé sa démission «immédiate» du gouvernement britannique. Ancien diplomate conservateur, et membre du gouvernement de Boris Johnson, il a fait part de son inquiétude quant à la direction prise par l’actuel gouvernement. 

La démission de David Frost intervient quelques jours seulement après la fronde d'une partie du camp conservateur, suite à l'annonce de nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19 dans le pays. Elle intervient également peu après la perte par le camp de Boris Johnson d'un bastion conservateur, à l'occasion d'une élection partielle en Angleterre, déclenchée par la démission d’un élus.

Le départ de David Frost apparait ainsi comme un revers de plus pour Boris Johnson, accusé ces derniers mois de divers scandales de corruption et d'une mauvaise gestion de la crise sanitaire. En 2019, il avait fait campagne sur le Brexit, après deux années de dures négociations entre le Royaume-Unis et l’Union Européenne, qui n’avaient pas abouties. Il s’était imposé comme l’homme fort qui allait enfin permettre à son pays de sortir de l’Union Européenne, et avait conquis un nouvel électorat à la tête du camp des conservateurs. Deux ans après son arrivée au pouvoir, le premier ministre britannique est à un tournant décisif de sa gouvernance: il doit changer ou partir, considèrent plusieurs membres de son propre camp. 

Entretien avec Agnès Alexandre Collier
20 décembre 2021, 12:04