Vatican News
Personnel des forces de défense national des Maldives à Male le 9 mai 2021, après la tentative d'assassinat de l'ancien président de l'archipel, le 6 mai. Personnel des forces de défense national des Maldives à Male le 9 mai 2021, après la tentative d'assassinat de l'ancien président de l'archipel, le 6 mai.   (AFP or licensors)

Aux Maldives, eaux troubles dans les sphères sécuritaires et financières

Le premier chef d’État démocratiquement élu des Maldives, aujourd’hui à la tête de son Parlement, a été ciblé par une bombe le 6 mai, alors qu’il sortait de son domicile, à Malé, la capitale. L’environnement politique de cet archipel paradisiaque de l’Océan Indien n’a pas toujours été aussi lustré que ses 26 atolls. Analyse.

Entretien réalisé par Delphine Allaire – Cité du Vatican

L’archipel des Maldives est encore sous le choc, dix jours après l’attentat contre l’ex-président et actuel chef du Parlement. Mohamed Nasheed, premier chef de l’État élu démocratiquement dans le pays, était ciblé par une bombe le 6 mai à Malé. Il est depuis soigné en Allemagne.  

Les causes de cette attaque demeurent floues mais plusieurs pistes sont évoquées: celle des islamistes, très infiltrés sur l’archipel; celle de mafieux, également très présents, ou encore celle d’un règlement de compte politique, l’ancien président ayant en effet initié une vaste campagne contre la corruption et les détournements de fonds ces derniers mois.

Loin de l’image d’Épinal véhiculée par ses plages paradisiaques et cocotiers prisés des vacanciers, les Maldives traversent régulièrement des turbulences politiques, financières et sécuritaires, à tel point que l’archipel de l’Océan indien est surveillé de près par les organismes internationaux. Olivier Guillard, chercheur spécialiste de l’Asie du sud à l’IRIS, décrypte ce climat politique particulier.

Entretien avec Olivier Guillard
19 mai 2021, 08:00