Vatican News
Camp de réfugiés en Éthiopie, le 30 janvier 2021. Camp de réfugiés en Éthiopie, le 30 janvier 2021.   (AFP or licensors)

En 2020, aide humanitaire de l’Église locale à plus de 6 millions d’Éthiopiens

Plus de six millions de citoyens éthiopiens, toutes croyances et ethnies confondues, ont bénéficié des programmes d'aide promus en 2020 par l'Église catholique locale à travers la Commission pour le développement et les affaires sociales de la Conférence épiscopale (Ecbc), apprend-on cette semaine dans une déclaration de l’épiscopat.

L'Association des conférences épiscopales d'Afrique de l'Est a ainsi financé 189 projets dans divers domaines: soins de santé, éducation, accès à la nourriture et à l'eau potable, soins sociaux et pastoraux pour les réfugiés et les personnes déplacées à l'intérieur du pays.

Ce, dans une année 2020 marquée par de nombreuses calamités: de la pandémie de Covid-19 à l'invasion de criquets qui infeste la Corne de l'Afrique depuis plus d'un an, en passant par les inondations et les conflits armés, comme celui du Tigré, qui, outre les morts et les destructions, a considérablement augmenté le nombre de personnes dépendant de l'aide humanitaire dans la région.

Aide financière pour le Tigré

Selon le rapport présenté à l'assemblée annuelle des épiscopats d’Afrique de l’Est, l'Église catholique éthiopienne a également collecté environ 960 000 dollars auprès de partenaires internationaux qui ont été utilisés pour l'achat et la distribution de nourriture, d'articles non alimentaires et de dispositifs de protection Covid-19 pour le personnel travaillant dans les institutions sanitaires catholiques.

À cela s'ajoute 1 920 000 dollars utilisés pour fournir une aide financière et alimentaire aux personnes déplacées à l'intérieur du pays et au Tigré déchiré par la guerre. 

 

En ce qui concerne le conflit en cours dans la région Nord de l'Éthiopie, l’épiscopat éthiopien a réitété ses appels aux belligérants à déposer les armes et à résoudre le conflit par le dialogue, en dénonçant les graves violations des droits de l'Homme et le meurtre de milliers de civils innocents.

Dans le Tigré, l'affrontement entre l'armée éthiopienne et les rebelles sécessionnistes du TPLF, qui a débuté le 4 novembre dernier, a contraint la population à fuir et 60 000 personnes ont trouvé refuge au Soudan voisin. Au total, le nombre de Tigréens réduits à la pauvreté est estimé à au moins 2,3 millions, tandis que plus de 2,5 millions sont déplacés à l'intérieur du pays.

Pour les réfugiés érythréens et le Soudan

La situation humanitaire est tout aussi préoccupante pour les 96 000 réfugiés érythréens accueillis dans différents camps, où il existe un besoin urgent de soins de santé, de nourriture, de protection pour les plus vulnérables et d'accès à l'eau, indispensable pour les besoins alimentaires et pour assurer des conditions d'hygiène minimales. Un million de personnes dépendaient déjà de l'aide humanitaire avant le conflit.

Le plan d'aide de l'Église catholique éthiopienne, dont les structures et les églises ont également été endommagées et pillées à Adigrat, prévoit la distribution de nourriture et de produits de première nécessité, mais aussi une aide médicale, la réhabilitation de l'agriculture et une aide aux réfugiés dans les camps au Soudan.

11 avril 2021, 11:06