Recherche

Vatican News
Glace à la dérive dans l'océan Arctique Glace à la dérive dans l'océan Arctique 

La Comece pour un Arctique durable et pacifique

La Commission des épiscopats de l'Union européenne (Comece) estime que la future politique de l'UE en Arctique devrait promouvoir un partenariat pour le développement durable et intégral des personnes, des familles et des communautés locales dans cette région. C'est la contribution des évêques à une consultation publique des autorités européennes sur ce sujet.

Vatican News

La Comece, en collaboration avec Justice et Paix Europe, la conférence européenne des commissions Justice et Paix, et avec les acteurs ecclésiaux régionaux, a rendu public sa contribution à la consultation publique de l'UE sur la future politique européenne en Arctique qui vise à relever les défis écologiques, socio-économiques, des droits de l'Homme et géopolitiques.

 

«La dimension humaine devrait être mieux articulée dans la future politique, y compris la santé, la sécurité et l'autonomisation socio-économique des communautés locales et des travailleurs migrants présents dans la région» estiment ainsi les évêques.

Protéger les autochtones

La Comece encourage aussi l'UE à renforcer la protection et la promotion des droits de l'Homme, y compris les droits fonciers, sociaux, culturels, religieux et linguistiques des communautés autochtones. Elle recommande aussi de donner la priorité à la promotion de la résilience des communautés locales compte tenu des adaptations nécessaires induites par le changement climatique et ses ramifications.

En écho au Pape François et à son appel pour une écologie intégrale, la sauvegarde de la Création et la construction d'un ordre social et économique juste et équitable, l'UE devrait inclure «un mécanisme contraignant pour la responsabilité sociale des entreprises, exigeant de celles-ci qu'elles se conforment pleinement aux normes internationales reconnues en matière de droits de l'Homme, de société et d'environnement».

Dans cette perspective, les évêques appuient une approche multilatérale, incluant les Églises, les communautés religieuses et les acteurs confessionnels en tant que promoteurs du développement humain durable et de la paix à la base, et multiplicateurs des efforts de sensibilisation.

16 novembre 2020, 11:30