Recherche

Vatican News
Cathédrale Saint-David, Cardiff, Pays de Galles Cathédrale Saint-David, Cardiff, Pays de Galles 

Les églises resteront fermées durant le nouveau confinement au Pays de Galles

Le Pays de Galles sera soumis à compter de vendredi à un confinement de deux semaines. Une mesure prise face à la hausse importante du nombre de cas. Les églises devront rester totalement fermées, ce qui suscite le mécontentement de l’épiscopat local.

Il s'agit de la mesure la plus dure instaurée au Royaume-Uni depuis la première vague de Covid-19 du printemps. À partir de 18h00 ce vendredi 23 octobre, les plus de trois millions d'habitants du Pays de Galles seront appelés à «rester à la maison» deux semaines; a expliqué le Premier ministre gallois Mark Drakeford, ajoutant que la durée de ce confinement est la plus courte qui puisse être introduite pour être efficace.

La province britannique fait face à une hausse importante de cas positifs au coronavirus: 950 nouvelles infections ont été enregistrées mardi 19 octobre, portant le nombre total de cas à plus de 35 000 sur 3 millions d'habitants. Le service de santé est déjà sous pression, avec 800 hospitalisations enregistrées.

Les commerces non essentiels devront donc fermer jusqu’au 9 novembre, ainsi que les églises. Les évêques locaux n’ont pas tardé à exprimer leur déception: dans une note, Mgr George Stack, archevêque de Cardiff, rappelle que «depuis leur réouverture après le premier confinement, les églises catholiques ont été des lieux de sécurité et de protection, ainsi que de paix et de tranquillité en ces jours turbulents». Les personnes «ont été exemplaires dans le respect des mesures de distanciation sociale, les exigences en matière de santé et d'hygiène et les procédures de traçabilité», notamment grâce à l'aide de «nombreux bénévoles».

Demande d’une ouverture pour la prière personnelle

Il faudra donc désormais revenir aux retransmissions en ligne des cérémonies, mais comme le souligne Mgr Stack, «la religion catholique est une religion incarnée» et la «faim eucharistique» de ces derniers mois a déjà été «très douloureuse pour de nombreux fidèles». Il rappelle aussi l’importance de la «communauté de foi» rassemblée à l’église. Pour autant, le prélat se dit prêt à dialoguer avec le gouvernement gallois «dans l'espoir que les églises restent ouvertes au moins à la prière privée, à des moments précis au cours des deux prochaines semaines». Enfin, l'évêque de Cardiff exprime l'espoir que les mesures restrictives préétablies atteignent leur but, à savoir «réduire la contagion et améliorer la santé de toute la population».

En Irlande voisine, l'ensemble de la population sera reconfinée à partir de la nuit de mercredi à jeudi, pour six semaines, a annoncé le Premier ministre Micheal Martin, tout en soulignant que les écoles resteraient ouvertes.

Vatican News Service –IP et AFP

20 octobre 2020, 15:27