Recherche

Vatican News
L'Irlande a imposé un confinement partiel de six semaines L'Irlande a imposé un confinement partiel de six semaines  (AFP or licensors)

Covid-19: appel des évêques irlandais à accompagner les personnes âgées

En Irlande, alors que le pays connaît un confinement partiel de sa population, l'Église interpelle les autorités pour que les plus anciens ne soient pas abandonnés. Elle insiste sur le fait de rester proches d'eux et sur l'utilisation de la Senior Line, la ligne d'assistance téléphonique nationale pour les personnes âgées.

Vatican News

Le président du Conseil de la santé de la Conférence des évêques catholiques irlandais, Mgr Michael Router, appelle les gens à s'occuper des personnes âgées, en particulier celles qui se trouvent dans des maisons de retraite, alors que la nouvelle phase des restrictions dues à la Covid-19 se fait plus aiguë. Il demande notamment à l'État de prendre les mesures nécessaires pour garantir les services requis pour les soins aux personnes âgées.

«Les foyers pour personnes âgées doivent être prioritaires pour l'État afin de s'assurer qu'ils disposent du personnel et de l'équipement nécessaires pour faire face à la crise actuelle de Covid-19», a déclaré le prélat irlandais dans un communiqué de presse. Il explique que dans la phase initiale de la pandémie de Covid-19, il était très douloureux de voir autant de personnes vulnérables mourir à cause de la propagation de la Covid-19 dans les maisons de retraite. D'où son appel à se souvenir de chaque résident d'une maison de retraite et à valoriser, respecter et soigner leur vie.

Rester en contact

Mgr Router encourage les gens à soutenir et à s'occuper des personnes âgées à ce stade de la pandémie et a rappelé qu'en tant que groupe social, elles ont parfois été négligées, bien qu'elles soient les plus touchées par les effets de grande envergure de la pandémie.

«De nombreuses personnes âgées sont hébergées chez elles depuis plusieurs mois et les restrictions supplémentaires récemment imposées sont pénibles pour elles, d'autant plus que les nuits d'automne approchent et que les jours raccourcissent. Bien que nous soyons tous confrontés à de nouvelles restrictions, il y a de petites choses que nous pouvons faire pour surmonter nos propres préoccupations et apporter une contribution qui aura un effet positif sur la vie de ceux qui en ont le plus besoin, en particulier les personnes âgées vivant seules», déclare Mgr Routeur.

Maintenir un lien avec la communauté

Le président du Conseil de la santé de la Conférence des évêques catholiques irlandais explique qu'un autre type d'aide important pour les personnes âgées dans ces circonstances consiste à encourager les personnes vivant seules à rester en contact avec leur foi et à leur donner des informations sur la façon dont elles peuvent suivre la célébration de l'Eucharistie sur Internet, à la télévision ou à la radio locale. Il s'agit également d'aider à maintenir la santé physique en offrant des conseils sur l'exercice quotidien ou un soutien émotionnel lorsqu'ils se sentent anxieux ou seuls. À cet égard, il rappelle le service téléphonique gratuit "Senior Line" assuré par des bénévoles formés à l'écoute des personnes âgées.

«Il est important, en ces temps difficiles, d'être conscient de la présence de personnes âgées ou seules autour de nous et de les surveiller discrètement de temps en temps», a répété le prélat irlandais, non sans reconnaître une fois de plus le travail formidable des médecins, des infirmières, des administrateurs, des aumôniers et du personnel de soutien dans les centres de santé de tout le pays.

23 octobre 2020, 09:48