Recherche

Vatican News
L'eau dans les rues de la ville de Hitoyoshi, dans la préfecture de Kumamoto au Japon, le 5 juillet 2020. L'eau dans les rues de la ville de Hitoyoshi, dans la préfecture de Kumamoto au Japon, le 5 juillet 2020. 

L’ouest japonais touché par des inondations et glissements de terrain

Dimanche 5 juillet, les autorités japonaises ont indiqué que 34 personnes étaient mortes dans des inondations et glissements de terrain survenus dans l’Ouest du Japon. 14 personnes sont toujours portées disparues.

Avec agences

La saison des pluies est meurtrière au Japon. Parmi les 34 personnes mortes lors de cette catastrophe, 14 résidents d’une maison médicalisée, inondée samedi 4 juillet lorsque des rivières sont sorties de leur lit. Une cinquantaine d’autres résidents du même établissement ont pu être secourus. 

Les inondations dans la région de Kumamoto dans l’Ouest du pays ont détruit des maisons, emporté des véhicules et provoqué l'effondrement de ponts, laissant de nombreuses villes sous les flots et certains habitants coupés du monde.

Eviter la diffusion du coronavirus

Une situation d’autant plus inquiétante en temps de pandémie. «Nous ferons tout notre possible pour empêcher la propagation du coronavirus et rendre la vie aussi confortable que possible à ceux qui ont été contraints de quitter leur domicile», a déclaré à la presse Ryota Takeda, le ministre de la Gestion des catastrophes, après s'être rendu dans un gymnase de la ville de Hitoyoshi où 600 habitants sont hébergés.

Au cours d'une réunion de cabinet à Tokyo sur cette catastrophe, le Premier ministre Shinzo Abe s'est engagé à apporter un soutien financier, tout en invitant les habitants de la région à se préparer à l'arrivée de nouvelles précipitations. Plus de 40 000 policiers, pompiers, garde-côtes et soldats ont été mobilisés sur les opérations de recherche et de sauvetage. 

Ce dimanche 5 juillet au matin, la pluie tombait en plus faible intensité à Kumamoto, mais de nombreux foyers demeurent coupés du monde en raison des dégâts. En 2018, les inondations dans l'ouest du Japon avaient tué plus de 200 personnes.

05 juillet 2020, 15:23