Recherche

Vatican News
Le président polonais Andrzej Duda, réélu dimanche 12 juillet 2020 pour un second mandat, célèbre sa victoire aux côtés de son épouse et de sa fille, à Pultusk en Mazovie. Le président polonais Andrzej Duda, réélu dimanche 12 juillet 2020 pour un second mandat, célèbre sa victoire aux côtés de son épouse et de sa fille, à Pultusk en Mazovie.  

En Pologne, le président conservateur réélu

Le chef de l'État sortant Andrzej Duda est arrivé en tête du second tour de l'élection présidentielle du dimanche 12 juillet, selon des résultats officiels diffusés lundi. Il devance le maire libéral de Varsovie, Rafal Trzaskowski, avec 51,2% des votes. Ce scrutin présidentiel figure parmi les plus serrés depuis 1989.

Le président conservateur polonais sortant, Andrzej Duda, est arrivé en tête du second tour de l'élection présidentielle de dimanche, selon des résultats officiels diffusés lundi.

Il devance ainsi le maire libéral «pro-européen» de Varsovie, Rafal Trzaskowski, avec 51,2% des votes, après le dépouillement de 99,7% des bulletins, a précisé lundi la commission électorale. Le candidat Trzaskowski obtient, lui, 48,79% des votes. 

 

Ce résultat cimente ainsi la position du parti Droit et Justice (PiS), au pouvoir en Pologne depuis 2015. Le mouvement a bâti sa popularité sur de nombreuses promesses sociales, dont l’augmentation des salaires et des retraites, mais aussi sur la défense de la souveraineté polonaise et des valeurs traditionnelles de la famille.

L’opposition de droite libérale oppose à son éternel rival conservateur la remise en cause de l’état de droit dans le pays sur de nombreuses réformes enclenchées telles que celle du Tribunal constitutionnel, et sa politique vis-à-vis des minorités LGBT qu'elle soutient.

Fait notable, cette élection présidentielle 2020 a été marquée par un taux de participation très élevé pour la Pologne, s’élevant à 67,9%.

Le vote devait avoir lieu en mai, mais il a dû être reporté en raison de la pandémie de coronavirus. Le soutien à Andrzej Duda a diminué depuis, y compris en raison des retombées de l'épidémie, qui a plongé la Pologne dans sa première récession depuis la chute du régime communiste.

Cédric Pellen, maître de conférences, spécialiste de la Pologne, à l'Université de Strasbourg, nous décrypte les enjeux de cette victoire.  

Entretien avec Cédric Pellen; maître de conférences à l'Université de Strasbourg
13 juillet 2020, 11:26