Recherche

Vatican News
Francis Collins, directeur de l’Institut américain de santé. Francis Collins, directeur de l’Institut américain de santé.   (AFP or licensors)

Le prix Templeton décerné au généticien américain Francis Collins

Le scientifique, directeur de l’Institut américain de santé (NHS), est le lauréat du 50ème prix Templeton qui récompense les personnalités œuvrant au rapprochement entre la science et la religion.

Olivier Bonnel - Cité du Vatican

Son visage est célèbre depuis quelques semaines car, de par son statut de directeur du NIH, l'Institut national américain de santé, il est en première lignes aux côté de l'administration américaine pour lutter contre l'épidémie de Covid dans son pays. Mais Francis Collins est avant tout une personnalité très respectée dans la communauté scientifique mondiale. Il a reçu le 20 mai le prestigieux prix Templeton qui fêtait sa 50 ème édition. Selon un communiqué de la fondation britannique, le lauréat est récompensé pour « avoir démontré comment la foi religieuse peut motiver et inspirer une recherche scientifique rigoureuse ».

Célèbre en 2003 pour avoir annoncé avoir séquencé en entier le génôme humain, après des années de travail en compagnie de ces équipes, ce médecin généticien de 70 ans a publié en 2006 "le langage de Dieu", un ouvrage best-seller et qui dresse un pont entre sa recherche scientifique et sa foi en Dieu, racontant son passage de l'athéisme des années 70 à sa conversion au christianisme évangélique. 

Membre de l'Académie pontificale des Sciences

Nommé en 2009 par Benoît XVI à l'Académie pontificale des sciences, le Dr Collins a enseigné la médecine interne et la génétique humaine à l'Université du Michigan avant de diriger l'équipe de chercheurs qui a déchiffré le génome humain. 

«Le Dr Collins incarne les idéaux et croyances fondamentaux qui ont inspiré mon grand-père à créer le prix Templeton : que la recherche rigoureuse, en particulier dans le domaine de la science, peut aider l'humanité à aborder les questions les plus profondes et les plus difficiles de l'existence», a commenté la présidente de la Fondation, Heather Templeton Dill. 

«Comme philosophe et théologien amateur, je suis profondément honoré de recevoir le prix Templeton» a t-il réagit sur son compte Twitter. Créé en 1972, le prix Templeton a récompensé des personnalités aussi diverses que le Dalaï-lama, Sainte Teresa de Calcutta, le rabbin Jonathan Sacks, frère Roger, fondateur de la communauté de Taizé, Chiara Lubich, fondatrice du mouvement des Focolari ou encore le roi Abdallah II de Jordanie. 

22 mai 2020, 15:06