Recherche

Vatican News
Le 2 mai, sur les rives kényanes du Lac Victoria, un homme forcé de quitter son domicile, emporte son canapé. Le 2 mai, sur les rives kényanes du Lac Victoria, un homme forcé de quitter son domicile, emporte son canapé.  

En Afrique de l’Est, les populations sous les eaux du lac Victoria

Depuis le début de l’année 2020 en Afrique de l’Est, des fortes pluies font déborder le lac Victoria et des familles en Tanzanie, au Kenya et en Ouganda se retrouvent sans abri.

Marine Henriot - Cité du Vatican

Les pluies diluviennes ont balayé la saison sèche. Selon le site Afrik21, le lac Victoria, avec ses 68 100 km2 de superficie, déborde depuis trois mois et inonde sur son passage les plages, plantations et habitations. Au Kenya, 13 000 personnes ont été déplacées à cause des ces inondations. Les autorités kényanes estiment que sur les 147 plages du lac Victoria, 135 sont désormais sous les eaux. 

Le journal Daily Nation évoque les pires inondations depuis des années. Pour retrouver une telle montée des eaux, il faut en effet remonter en 1960. Une hausse du niveau du lac due à un déséquilibre trop important entre les fluxs entrants et sortants du lac d’eau douce. Le lac Victoria se déverse dans le barrage Owen Falls, équipé d’une centrale hydroélectrique, et lui aussi déborde. Les vannes du barrage ont donc été ouvertes, et l’eau libérée inonde les populations situées en aval. Selon Afrik21, le gouvernement ougandais recommande aux populations vivant aux abords de barrage de quitter leur maison pour se rendre vers la ville de Jinja, vers la capitale ougandaise Kampala. 

Appel à la solidarité 

Les évêques de Tanzanie ont donné cinq tonnes de farine de maïs aux victimes des inondations qui ont dévasté le pays par l'intermédiaire de Caritas National. En Tanzanie, plus de 18 000 personnes ont été touchées par les conséquences des violentes pluies qui ont fait 13 victimes, 5 disparus et la destruction de plus de 1 700 maisons et infrastructures. 

Le président de l'Amecea (Association des membres des conférences épiscopales d'Afrique de l'Est), Mgr Charles Kasonde, a tenu a exprimer sa solidarité envers la Tanzanie, «cette catastrophe s'est produite alors que vous êtes déjà occupés à lutter contre la pandémie de coronavirus, et je ne peux qu'imaginer la pression que vous subissez». Pour cette raison, Mgr Kasonde a encouragé les prélats : «Vous n'êtes pas seuls en ces temps difficiles. Toute l'Amecea est avec vous et prie pour vous et votre peuple, afin que vous restiez forts dans votre foi et que les personnes de bonne volonté, par des dons, allègent la croix que vous portez». 

03 mai 2020, 10:37