Recherche

Vatican News
Vaccination d'enfants au Laos (photo d'illustration). Vaccination d'enfants au Laos (photo d'illustration).  

L'Unicef s'inquiète du manque de vaccination de millions d'enfants

L'agence onusienne relève que bien avant l'épidémie de coronavirus, pas moins de 13 millions d'enfants n'ont jamais reçu de vaccin de base contre la polio ou la rougeole. Cela ne concerne pas que les pays les plus pauvres, loin de là. La pandémie actuelle complique encore leur situation.

Olivier Bonnel-Cité du Vatican 

Alors que le monde attend désespérément un vaccin, la pandémie de COVID-19 continue de se propager dans le monde entier. Des millions d'enfants risquent de ne pas recevoir les vaccins vitaux contre la rougeole, la diphtérie et la poliomyélite en raison de l'interruption des services de vaccination. Selon les dernières informations, s'inquiète l'Unicef, le Fonds des Nations-Unies pour l'enfance. La plupart des pays ont en effet suspendu les campagnes de masse contre la polio et 25 pays ont reporté les campagnes de masse contre la rougeole, conformément aux recommandations.

Même avant la pandémie COVID-19, les vaccins contre la rougeole, la polio et autres n'étaient pas administrés chaque année à 20 millions d'enfants de moins d'un an dans le monde selon l'Unicef. Plus de 13 millions d'enfants de moins d'un an dans le monde n'ont par ailleurs reçu aucun vaccin en 2018, la majorité vivant dans des pays pauvres où les systèmes de santé sont fragiles. Compte tenu des perturbations actuelles, cela pourrait laisser la place à des épidémies désastreuses en 2020 et au-delà, s'alarme l'agence onusienne.

Les pays riches également touchés

«Les enjeux n'ont jamais été aussi élevés. Alors que COVID-19 continue de se propager dans le monde entier» relève Robin Nandy, consultant en chef de l'Unicef et responsable des vaccinations., notre travail de sauvetage pour fournir des vaccins aux enfants est essentiel». "Avec les interruptions des services de vaccination dues à la pandémie de COVID-19, le sort de millions de jeunes vies est en jeu.

Selon les chiffres de l'Unicef, quelques 182 millions d'enfants n'ont pas reçu la première vaccination contre la rougeole entre 2010 et 2018, soit 20,3 millions d'enfants en moyenne chaque année. La couverture globale de la première dose de vaccin contre la rougeole n'est que de 86%, bien en dessous des 95% nécessaires fixés par l'OMS pour prévenir les épidémies de rougeole.

Mais, rappelle également l'Unicef, l'augmentation du nombre d'enfants non vaccinés a conduit à des épidémies de rougeole alarmantes en 2019, y compris dans les pays à haut revenu comme les États-Unis, le Royaume-Uni ou la France. Conséquence d'un manque d'information, d'une méfiance grandissante vis à vis de la vaccination, les chiffres sont préoccupants. Ainsi, de 2010 à 2018, près de 3 millions d'enfants aux Etats-Unis n'ont pas été vaccinés contre la rougeole avant un an. En France ils sont 680 000, En Grande-Bretagne 585 000 et 482 000 en Italie.

Il y a un an, le président américain Donal Trump avait du pousser les parents à vacciner leurs enfants contre la rougeole alors que pendant des années il relayait les idées reçues selon lesquels le vaccin pourrait conduire à des troubles de l'autisme. 

Ne pas perdre de temps

Face à cette situation inquiétante, l'Unicef demande aux gouvernements de reprendre les campagnes de vaccination et de l’intensifier après la pandémie de coronavirus.  L'agence réclame également un réapprovisionnement de l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination (GAVI), l'organisation internationale qui fournit un meilleur accès aux vaccins aux enfants des pays les plus pauvres.  

L'Unicef demande également aux responsables politiques de veiller à ce que le vaccin contre le coronavirus, une fois disponible, soit administré aux plus à ceux qui en ont le plus besoin. Selon ses chiffres, au cours des trois premiers mois de l’année 2019, plus de 110 000 cas de rougeole avaient été signalés à travers le monde, soit une augmentation de près de 300 % par rapport à la même période l’année dernière.

25 avril 2020, 13:02